Valcartier en route pour l’exercice Maple Resolve, en Alberta

0

Près de 3 000 soldats du 5e Groupe-brigade mécanisé du Canada partent ce 08 octobre pour la base de Wainwright, en Alberta.

Après un voyage de quasiment 4 000 kilomètres, les militaires de Valcartier se prépareront pour l’exercice Maple Resolve, troisième et dernier exercice pour la montée en puissance de la Force opérationnelle 3-12.

Ainsi, après avoir accompli les exercices Rafale Blanche, en Beauce et Lion Intrépide à la base de Gagetown, au Nouveau-Brunswick, la FO 3-12 se déploie en Alberta.

Une fois arrivée à la base de Cold Lake, les militaires seront envoyés à Wainwright par la voie des airs, avec l’aide de l’Aviation royale canadienne.

Sur place, le scénario implique que les militaires devront traverser un pays fictif (l’Isle Occidentale ici) suite à une résolution de l’Organisation des Nations Unies. Ils devront faire en sorte que la sécurité soit à son maximum pour que de l’aide humanitaire puisse être distribuée à la population locale. Le scénario prévoit notamment des combats, des opérations de contre-insurrection, des villageois amis et des villageois ennemis, …

Il faut noter que si 3 000 soldats viennent de Valcartier, d’autres unités viendront leur prêter main forte pendant toute la durée de l’exercice. Ainsi, il y aura également:

  • un escadron de chars blindés du Lord Strathcona’s Horse (Royal Canadians) et des troupes de génie de combat blindé provenant du 1 Canadian Engineering Regimentd’Edmonton, le 408e et le 430e Escadron tactique d’hélicoptères, des éléments du 4e Régiment d’artillerie antiaérienne de la Garnison Gagetown, le 1er Hôpital de campagne du Canada de la Garnison Petawawa, plus de 900 véhicules terrestre et différents aéronefs provenant de l’Aviation royale canadienne, en plus de forces aériennes et de sol des États-Unis et d’autres pays alliés.
  • Afin d’encadrer cet entraînement complexe, près de 1 000 soldats provenant de partout au Canada fourniront un cadre d’entraînement simulant la réalité des théâtres d’opérations contemporains. Les troupes assumeront des rôles de soutien, comme des chauffeurs, des cuisiniers et des mécaniciens, ainsi que de simulation afin d’émuler les diverses factions présentes dans l’environnement d’exercice. Ceci comprend une force ennemie composée d’éléments du 1er Bataillon, Princess Patricia’s Canadian Light Infantry, et du Lord Strathcona’s Horse (Royal Canadians) de la Garnison Edmonton (Alberta)

Le but de la FO 3-12 est d’être à 100% opérationnelle pour pouvoir être déployé n’importe où dans le monde. Les militaires devront pouvoir réagir à une menace terroriste, à une mission de maintien de la paix, à de l’aide humanitaire en cas de catastrophe, bref tout un spectre d’opérations possibles et imaginables.

Si la FO 3-12 réussit l’exercice Maple Resolve, elle sera mise en « haute disponibilité opérationnelle », donc prête à répondre à toute demande de déploiement émise par le gouvernement du Canada, de novembre 2012 à juillet 2013.

À lire aussi:

Rafale Blanche: 3000 militaires envahissent Chaudières-Appalaches >>

Valcartier à Gagetown: l’après Lion Intrépide >>

Fondateur de 45eNord.ca, Nicolas est passionné par la «chose militaire». Il suit les Forces armées canadiennes lors d’exercices ou d’opérations, au plus près de l’action.
#OpNANOOK #OpATTENTION #OpHAMLET #OpREASSURANCE #OpUNIFIER #OpIMPACT

Les commentaires sont fermés.