Afghanistan: les soldats québécois prennent les commandes de l’opération Attention

1

En place depuis février 2012, les soldats de la rotation 1 ont cédé le commandement de l’opération Attention à leurs collègues de la rotation 2, le 30 octobre dernier.

Le 14 octobre, un premier groupe de 90 militaires québécois de la Force opérationnelle 4-12, qui composent la rotation 2, se sont envolés de l’aéroport Jean-Lesage de Québec en direction de Kaboul. Depuis, plusieurs autres groupes sont partis et les derniers à s’envoler doivent quitter d’ici quelques jours.

Dans le même temps, les premiers groupes de la rotation 1 ont commencé à quitter Kaboul pour rentrer au pays.

Le point culminant de la relève de la rotation 1 à la rotation 2 a eu lieu le 30 octobre au camp Phoenix à Kaboul. Le colonel Greg Smith, commandant-adjoint de la Contribution canadienne à la mission de formation en Afghanistan (CCMF-A) a ainsi remis les commandes de la mission à son successeur, le colonel Roch Pelletier. Au même moment, l’adjudant-chef Martin Colbert a remplacé l’adjudant-chef Ambrose Penton en tant que sergent-major de la CCMF-A.

Au cours de la cérémonie, le major-général James Ferron, Commandant de la CCMF-A s’est adresser aux troupes et a déclaré: « Je souhaite la meilleure des chances au colonel Pelletier et à son équipe afin de continuer d’aller de l’avant avec la CCMF-A, qui demeure à ce jour le deuxième plus important contingent national au sein de la Mission de formation de l’OTAN en Afghanistan. Je tiens à souligner l’excellent travail du colonel Smith et de l’ensemble de nos militaires canadiens ayant composé la Roto 1. »

Le colonel Smith a quant à lui tenu à remercier l’ensemble du personnel de la Roto 1 « qui ont accompli un travail extraordinaire. Ce voyage des millimètres démontre encore une fois le professionnalisme des militaires canadiens, un héritage des accomplissements réalisés à Kandahar. Je souhaite bonne chance à l’équipe de la Roto 2 et espère qu’ils seront fiers, comme Roto 1 l’a été, d’aider le peuple afghan dans sa quête d’autonomie et de vie meilleure. »

L’adjudant-chef Colbert a ajouté: « La Roto 1 a fait un travail remarquable et s’est assuré de placer les conditions gagnantes pour assurer une transition en souplesse et le succès de notre mission. »

La Rotation 2 de l’opération Attention est actuellement composée d’environ 850 militaires canadiens. Le contingent est composé de personnel provenant de l’ensemble du pays, avec une majorité des membres qui proviennent du Secteur du Québec de la Force terrestre, soit le 5e Groupe brigade mécanisé du Canada, à Valcartier.

L’objectif de la mission est de former les forces de sécurité afghanes à ce qu’elle s’auto-gèrent lorsque les troupes étrangères quitteront le pays en 2014.

« L’essence de la mission est de contribuer à la formation des instructeurs des forces de sécurité nationales afghanes. Ma priorité absolue durant notre déploiement est la protection de la force » a déclaré le Col Pelletier.

La mission reste cependant périlleuse en raison des nombreuse attaques de l’intérieur qui se sont intensifiés depuis plusieurs mois.

45eNord.ca suit de près la mission pour nos soldats québécois et nous vous réservons quelque surprises dans les semaines à venir.

À lire aussi:

Les troupes de la Roto 1 reviennent d’Afghanistan >>

Des soldats québécois s’envolent pour Kaboul >>

Les soldats de la FO 4-12 s’entraînent dur avant leur départ pour Kaboul >>

Fondateur de 45eNord.ca, Nicolas est passionné par la «chose militaire». Il suit les Forces armées canadiennes lors d'exercices ou d'opérations, au plus près de l'action. #OpNANOOK #OpATTENTION #OpHAMLET #OpREASSURANCE #OpUNIFIER #OpIMPACT

DiscussionUn commentaire

  1. C’est en 2001 sous le gouvernement Jospin que la France est ineunvtree en Afghanistan certes c’e9tait Chirac le PR, mais la responsabilite9 en pe9riode de cohabitation incombe aux deux dirigeants! L’intelligence politique aurait e9te9 de ne pas mettre le pied dans ce bourbier (comme en Irak) car une fois que l’on s’est engage9 il s’ave8re tre8s difficile de se retirer en abandonnant e0 son triste sort le peuple afgan en reniant des engagements gouvernementaux. Ceux qui pre9conisent un de9part pre9cipite9 ou comparent la pre9sence de la France e0 l’occupation nazi sont des irresponsables ou des ignorants de l’histoire afghane en faisant des raccourcis ignobles! Certes il faut se retirer mais quoi qu’il advienne, faisons le, pour une fois , dans la dignite9 et le respect des engagements de la France!