Ahmed Jabari, chef militaire du Hamas, tué lors d’un raid israélien (MàJ)

0

Mise à jour du 14/11/2012 à 12h45 (heure du Québec)

Le raid aérien israélien qui a tué ce mercredi le 14 novembre à 16h06, heure d’Israël, le chef militaire du Hamas, Ahmed Jabari, 52 ans, l’homme derrière l’enlèvement en 2006 du soldat israélien Gilad Shalit, faisait partie d’une opération plus vaste au cours de laquelle une vingtaine de cibles ont été visées (les heures indiquées ci-après sont en heure d’Israël):

  • 17h22: L’aviation israélienne attaque un entrepôt de munitions à Gaza où se trouvent des missiles de fabrication iranienne Fajr.
  • 17h26: Les Palestiniens annoncent la mort à Rafah, de Raed al-Atar,  chef d’une branche armée du Hamas dans un raid israélien.
  • 17h39: L’Armée israélienne affirme que certaines qu’un certain nombre de roquettes palestiniennes  visées par ses attaques étaient cachées dans des résidences.
  • 17h48: Un porte-parole des Forces israéliennes déclare: «Lors d’une attaque à grande échelle, l’armée israélienne a frappé les capacités de lancement de missiles à longue portée (capable d’atteindre plus de 40 kilomètres) du Hamas et du Jihad islamique, endommageant gravement les sites souterrains de lancement  et les entrepôts de munitions dans la bande de Gaza.
  • 18h30: Les Forces israéliennes frappent encore Rafah, tuant deux «terroristes» qui circulaient en moto.

Après quatre jours de tirs de roquettes de la part de groupes armés palestiniens sur le Sud d’Israël, les Forces israéliennes ont déclaré en outre qu’elles étaient prêtes à lancer une opération terrestre si cela devenait nécessaire et, à 18h39, les Forces israéliennes ont rappelé les réservistes du Israel Home Front Command.

Ahmed Jabari, chef de l’aile militaire du Hamas, a été la cible d’un raid israélien ciblée dans la bande de Gaza et a été tué ce  mercredi 14 novembre.

Le groupe islamiste palestinien Hamas a déclaré que le raid aérien israélien a frappé une voiture dans la bande de Gaza, tuant deux  personnes : Jabari, qui dirigeait la branche armée de l’organisation, les Brigades Izz el-Deen al-Qassam, et un passager.

Le Shin Bet, le service de renseignement intérieur,  a confirmé avoir mené l’attaque, affirmant qu’il avait tué Jaabri à cause de sa «décennie d’activités terroristes.» L’incident s’est produit après une escalade  d’affrontements de 4 jours suivie d’une accalmie de 24 heures ;a frontière de Gaza.

Jabari est le plus haut responsable du Hamas à être tué depuis l’invasion israélienne de Gaza il y a quatre ans. Il a longtemps surmonté d’Israël les plus recherchés liste.

Jabari, un parent de l’un des fondateurs du Hamas, le Dr. Abdel Aziz Rantisi, était responsable de l’attaque de Kerem Shalom, à l’occasion de laquelle le soldat Gilad Shalit avait été enlevé deux autres soldat tués. Jabari avait été responsable des négociations du côté palestinien au cours des cing=q ans de captivité de Shalit.

Mardi le 13 novembre le premier ministre israélien Benjamin Netanyahu avait dit aux maires des villes du sud d’Israël ciblées par les attaques à la roquette des Palestiniens qu’il était de sa responsabilité de choisir le bon moment pour « faire payer le prix le plus cher » aux groupes armés palestiniens pour ces tirs continus de roquettes à partir de la bande de Gaza.

Depuis le début de la flambée de violence, Netanyahu et le ministre de la Défense Ehud Barak avaient promis une réaction israélienne aux tirs de roquettes.

Lire aussi:

Affrontements à la frontière de Gaza, l’escalade se poursuit (MàJ) >>

Nouvelliste et reporter à CKCV Québec et directeur de l’information à CFLS Lévis, dans les années 70, Jacques N. Godbout a aussi travaillé sur le terrain pour divers instituts de sondage. Intervieweur, animateur et recruteur, il a participé à plusieurs projets de recherche qualitative.

Les commentaires sont fermés.