Conflit au Proche-Orient: 20 000 Canadiens présents en Israël

0

En Israël seulement, vivent environ 20 000 citoyens canadiens et de nombreux autres ont de la famille dans ce pays alors que les affrontements entre Israël et le Hamas s’intensifient.

Le gouvernement du Canada peut aider des Canadiens à quitter un pays en dernier recours, lorsqu’il n’est plus possible d’avoir accès à des moyens de transport commerciaux ou personnels. Le Canada coordonne parfois l’aide à l’évacuation avec d’autres pays.

Nul doute que le Canada soit bien informé de la situation sur le terrain. Outre ses liens avec les pays de cette région du monde, des membres des Forces canadiennes sont déjà présentement en service au Proche-Orient en mission d’observation.

Par contre, si une évacuation devenait nécessaire ce, ce ne sont pas les militaires canadiens en mission d’observation au Proche-Orient qui pourraient voir à évacuer les Canadiens présents dans la région. En Israël seulement, vivent environ 20 000 citoyens canadiens vivent en Israël et de nombreux autres ont de la famille dans ce pays.

Le Canada dispose toutefois de forces qui peuvent être mobilisées en 24 h ou moins. Par exemple, les membres de la base de Petawawa, en Ontario, peuvent être déployés n’importe où dans le monde. Si une mission se présente, à la demande du gouvernement canadien, cette force opérationnelle est prête.

«Au cours des dernières années, j’ai pu apprécier l’effort de planification et la vision à long terme de notre Défense nationale», a déclaré dimanche le ministre canadien de la Défense, Peter MacKay, à la fin du 4e Forum sur la sécurité internationale qui s’est tenu à Halifax durant la fin de semaine et dont le Canada était l’hôte. «Nous nous préparons à toutes les éventualités, sachant bien que la situation est très préoccupante dans cette région du monde», a-t-il ajouté.

Mais, pour l’instant, «nous ne sommes pas là et tout ça n’est que spéculation», a déclaré ce matin du 19 novembre à 45enord.ca un porte-parole des Forces canadiennes à Ottawa.

Les militaires canadiens au Proche-Orient

Dans le cadre de l’opération Jade, 8 officiers de l’Armée canadienne, de la Marine royale canadienne et de l’Aviation royale canadienne, sont en  Israël ,en Syrie et au Liban en mission de surveillance de la trêve intervenue après les hostilités qui avaient suivi la création de l’État d’Israël en 1948, ce qui en fait la plus vieille mission de soutien de la paix de l’ONU.

À Jérusalem,  dans le cadre de l’opération Porteus, une équipe de 18 militaires canadiens soutient soutenir le travail du bureau du coordinateur de la sécurité des États-Unis pour Israël et l’Autorité palestinienne,

Finalement, les 3 militaires canadiens en Israël et en Syrie de l’opération Gladius  représentent la plus récente étape de la participation de longue date du Canada aux activités de la  Force des Nations Unies chargée d’observer le désengagement (FNUOD) sur le plateau du Golan, entre Israël et la Syrie.

À lire aussi:

Le Hamas rejette les conditions d’Israël pour un cessez-le-feu >>

Fin du quatrième Forum d’Halifax sur la sécurité internationale >>

Nouvelliste et reporter à CKCV Québec et directeur de l’information à CFLS Lévis, dans les années 70, Jacques N. Godbout a aussi travaillé sur le terrain pour divers instituts de sondage. Intervieweur, animateur et recruteur, il a participé à plusieurs projets de recherche qualitative.

Les commentaires sont fermés.