Décès du caporal Baker: le major Watts plaide non coupable

0
La cour martiale du major Watts se déroule au Mewata Armoury, à Calgary (Photo: Wiki Commons)

Lors de l’ouverture de la cour martiale à laquelle il fait face, le major Darryl Watts a plaidé non coupable à une série d’accusations en lien avec un accident ayant causé la mort du caporal Joshua Baker, en Afghanistan, il y a plus de deux ans.

À la lecture de chacun des chefs d’accusation, le major a répondu « non coupable, monsieur ».

Le 12 février 2010, quatre soldats avaient été blessés et le caporal Baker était décédé, dans l’explosion d’une mine anti-personnelle claymore C19, dans un centre d’entraînement dont il était responsable, près de Kandahar.

Le major Watts est soupçonné de ne pas avoir respecté les consignes de sécurité lors de la planification et l’exécution de l’exercice militaire ce jour-là.

Il doit ainsi répondre à un chef d’accusation pour homicide involontaire coupable, deux chefs d’accusation pour manque de précautions, un chef d’accusation pour infliction illégale de lésions corporelles et deux chefs d’accusation pour négligence dans l’exécution d’une tâche ou mission militaire.

Son procès, qui se déroule au Mewata Armoury à Calgary, devrait durer près de cinq semaines et fera appel à 23 témoins.

S’il est reconnu coupable, il pourrait recevoir une peine de prison dans un pénitencier des Forces canadiennes, être renvoyé des Forces canadiennes ou être rétrogradé comme l’a été le capitaine (major à l’époque) Christopher Lunney, qui a d’ailleurs d’ores et déjà témoigné devant la cour martiale.

Le capitaine a ainsi indiqué qu’il pensait que le major Watts était qualifié en ce qui concerne les mines anti-personnelles, en raison de son rang.

Il a déclaré que la première phase de la formation s’était bien déroulée.

«J’ai eu l’occasion d’observer. Je n’ai rien vu qui sortait de l’ordinaire. »

Le capitaine Lunney a aussi dit, qu’il avait plus tard réalisé qu’une explosion avait eu lieu et que des secours médicaux étaient sur place ainsi que des hélicoptères.

«La situation a été très bien géré», a déclaré M. Lunney.

À lire aussi:

Le major Watts fait face à la cour martiale >;>;

Le major Lunney recoit sa sentence pour la mort d’un de ses soldats >>

Fondateur de 45eNord.ca, Nicolas est passionné par la «chose militaire». Il suit les Forces armées canadiennes lors d’exercices ou d’opérations, au plus près de l’action.
#OpNANOOK #OpATTENTION #OpHAMLET #OpREASSURANCE #OpUNIFIER #OpIMPACT

Les commentaires sont fermés.