F-35, l’Aviation américaine prévoit des tirs «réels» pour 2013

0
Le F-35 Joint Strike Fighter a commencé la phase d'intégration des systèmes d’armement (Photo: Lockheed Martin, Matthew Court)
Le F-35 Joint Strike Fighter a commencé la phase d’intégration des systèmes d’armement (Photo: Lockheed Martin, Matthew Court)

La US Air Force, a fait le point la semaine dernière sur les tests des systèmes d’armement du F-35 et prévoit maintenant que les essais de tir réel devraient commencer au début de 2013.

Le Joint Strike Fighter a commencé le 26 octobre,  à la base d’Edwards, en Californie, la phase d’intégration des systèmes d’armement lorsqu’un F-35A à décollage et atterrissage conventionnel a complété avec succès le premier vol d’essai avec un AIM-120 Medium Range Advanced Air-to-Air Missile (AMRAMM).

C’était la première fois qu’un système d’armement communiquait ainsi avec l’aéronef en cours de vol en utilisant une liaison de données.

Cette étape importante du programme d’essai a été le couronnement d’un mois d’essais en vol  qui comprenaient également des tests de séparation d’armes « inertes». «En octobre, nous avons pu commencer les essais de séparation d’armes avec le JDAM (Joint direct attack munition) et le AMRAAM,», a déclaré le colonel Roderick L. Cregier, directeur du programme F-35 du 412th Test Wing de la US Air Force. «Nous avons prouvé que nous pouvions les transporter en toute sécurité et que ces armes pourraient se détacher de l’avion en toute sécurité. Maintenant, avec le test d’intégration, nous avons d’abord démontré l’avion peut parler à l’arme et que l’arme peut parler à l’avion. »

Avant ces essais, ce sont des modèles sans électronique interne qui avaient été utilisés alors que le AIM-120 AMRAAM utilisé pendant le test d’intégration renferme, lui, les mêmes composantes électroniques qu’un vrai missile, mais sans le moteur-fusée.

«Le programme va très bien et progresse vers l’atteinte de ses objectifs après avoir été redessiné en 2010», a déclaré le colonel Cregier. «Je suis très fier de l’équipe, même si les tests étaient incroyablement complexes et difficiles, le travail acharné de l’équipe a permis d’arriver (à cette étape) relativement facilement, sans aucun problème sérieux qui retarderait le programme. Nous venons de franchir cette étape avec un grand succès et nous sommes prêts pour la prochaine étape. »

La réussite de ces tests d’intégration signifie que le programme de test des systèmes d’armement peut continuer maintenant à progresser vers la phase de test de précision et les essais de tir réel devraient commencer au début de 2013.

Le F-35A est conçu pour transporter jusqu’à 18 000 livres d’armement (8 165 kg) et pour utiliser jusqu’à 10 postes de tir. Le F-35A dispose de quatre postes de tir situés dans deux baies à l’intérieur de l’avion pour préserver la furtivité et la version à décollage et atterrissage conventionnel peut être dotée également de trois postes de tir additionnesl par aile si nécessaire.

Nouvelliste et reporter à CKCV Québec et directeur de l’information à CFLS Lévis, dans les années 70, Jacques N. Godbout a aussi travaillé sur le terrain pour divers instituts de sondage. Intervieweur, animateur et recruteur, il a participé à plusieurs projets de recherche qualitative.

Les commentaires sont fermés.