Harper annonce 104 millions $ pour la reconstruction du Manège militaire de Québec

0

Le premier ministre Stephen Harper vient d’annoncer un soutien financier de 104 millions $ à la reconstruction et à l’agrandissement du Manège militaire de la Grande Allée, à Québec et dévoilé le concept architectural de l’édifice.

Le Manège militaire d’origine, qui avait été désigné lieu historique national, a été détruit lors d’un incendie, au mois d’avril 2008.

M. Harper a déclaré: «La reconstruction de ce lieu historique national du Canada permettra (…) d’obtenir, en fin de compte, un nouvel espace formidable où se tiendront des activités culturelles et communautaires, où seront établis des bureaux gouvernementaux et où on rendra hommage aux Voltigeurs de Québec, qui célèbrent cette année le 150e anniversaire de leur régiment sous sa forme actuelle.»

Le concept et les dessins ont été réalisés au terme de consultations menées auprès d’experts et du grand public – y compris d’intervenants clés de Québec. Ils sont axés sur la préservation du patrimoine et de l’intégrité architecturale de l’édifice d’origine.

Histoire du Manège militaire de la Grande Allée

Construit en 1887 et agrandi en 1913, le Manège militaire occupe une place importante dans le paysage de la ville. Ses plans ont été dessinés par M. Eugène-Étienne Taché, architecte renommé de Québec, qui est connu pour avoir conçu, notamment, le Parlement du Québec et l’ancien palais de justice de Québec.

Le Manège militaire, qui appartient au gouvernement du Canada, a été désigné comme étant un lieu national historique du Canada en 1986 en raison de son architecture unique de style château et de sa fonction de salle d’exercices des Voltigeurs de Québec.

Soutien au projet

La reconstruction du Manège militaire de la Grande Allée représente un investissement d’environ 104 millions $ qui s’inscrit dans le Plan d’action économique du Canada. On prévoit 93 millions $ pour les travaux de reconstruction, tandis que 11,3 millions $ ont déjà été investis dans les consultations, l’élaboration d’un plan relatif à l’avenir du Manège militaire, les analyses de faisabilité et de rentabilité, la mise au point des concepts et les travaux de remise en état et de préparation du site.

Les plans architecturaux terminés d’ici 2014, le lancement d’un appel d’offres distinct est prévu pour 2014 afin de choisir l’entreprise à qui seront confiés les travaux de reconstruction qui devraient débuter en 2015.

Remise en état et la restauration du Manège militaire

Le Manège militaire sera reconstruit selon un concept d’édifice multifonctionnel comprenant des bureaux gouvernementaux, une salle polyvalente pour les activités communautaires, culturelles et sociales, et une aire qui servira à commémorer l’histoire du Manège militaire et du régiment des Voltigeurs.

Une fois rénové, le Manège militaire pourra accueillir des événements auxquels participeront jusqu’à 1 300 personnes, dans des aires publiques qu’il sera possible de louer. De plus, le public aura accès aux sentiers piétonniers reliant les Plaines d’Abraham à la Place George-V.

Les éléments du Manège militaire d’origine ayant survécu à l’incendie seront préservés et intégrés au nouvel édifice. L’édifice sera agrandi avec l’ajout d’annexes du côté ouest et du côté sud (à l’arrière de l’édifice, près des Plaines d’Abraham).

Nouvelliste et reporter à CKCV Québec et directeur de l’information à CFLS Lévis, dans les années 70, Jacques N. Godbout a aussi travaillé sur le terrain pour divers instituts de sondage. Intervieweur, animateur et recruteur, il a participé à plusieurs projets de recherche qualitative.

Les commentaires sont fermés.