Israël et le Hamas parviennent à un accord sur le cessez-le-feu

0
Des réservistes israéliens sont massés autour de la Bande de Gaza (Photo: IDF)
Des réservistes israéliens sont massés autour de la Bande de Gaza (Photo: IDF)

Vers 19h33, heure d’Israël, le premier ministre israélien, Benjamin Netanyahu, au téléphone avec le président américain, a dit à Barak Obama, qu’il est prêt à donner une chance à la dernière proposition égyptienne de cessez-le-feu.

Le premier ministre israélien a toutefois prévenu son interlocuteur qu’Israêl est prêt à recourir de nouveau à la force si la trêve échouait.

La secrétaire d’État américaine Hillary Clinton a fait pour sa part dans une conférence de presse au Caire l’éloge de l’accord de cessez-le feu conclu entre Israël et les Palestiniens et a remercié le président égyptien Mohammed Morsi pour ses efforts de médiation.

Mme Clinton a déclaré que le cessez-le feu entre Israël et les Palestiniens dans la bande de Gaza était intervenu à un moment crucial pour les pays du Moyen-Orient: «C’est un moment critique pour la région. Le nouveau gouvernement de l’Egypte assume la responsabilité et le leadership qui a longtemps fait de ce pays une pierre angulaire de la stabilité régionale et de la paix.»

Donc, après une semaine durant laquelle des centaines de roquettes ont été tirées depuis la bande de Gaza et quelques heures après une attaque terroriste sur un autobus de Tel-Aviv qui a fait près de 30 blessées, Israël arrêtera ses tirs dans la soirée de ce mercredi 21 novembre dans l’espoir que le Hamas fasse de même peu de temps après , mettant ainsi fin à l’opération des Forces israéliennes Pilier de la défense qui a commencé le 14 novembre avec l’assassinat ciblé du haut commandant du Hamas Ahmed Jabari.

L’accord

Le ministre égyptien des Affaires étrangères Mohamed Kamel Amr a fait l’annonce de l’accord lors d’une conférence conjointe au Caire avec la secrétaire d’État américaine Hillary Clinton. Le cessez-le feu entrera en vigueur à 21h, heure d’Israël.

Selon un haut responsable israélien, rapporte le site israélien Ynet, Hillary Clinton avait demandé aux deux parties de cesser le feu. Israël a accepté la demande de Clinton, bien que conscient du fait que des groupes terroristes dans la bande de Gaza pourraient vraisemblablement continuer à à tirer pendant un certain temps avant de cesser à leur tour.

L’accord de cessez-le-feu, selon des sources concordantes, est à peu près identique à celui qui avait mis fin à l’Opération Plomb Durci il y a 4 ans: Israël déclarera la fin des combats, suivi par le Hamas, le Jihad islamique palestinien, les Comités de résistance populaire et le Front populaire pour la libération de la Palestine.

Huit-cent quatre vingt roquettes ont été tirées sur Israël et plus de 180 Palestiniens ont été tués dans la bande de Gaza depuis qu’Israël a lancé l’opération Pilier de la défense. La plupart de ceux qui ont été tués étaient des islamistes du Hamas et du Jihad. Le nombre de morts a probablement poussé le Hamas et le Jihad islamique à intensifier leurs efforts pour mettre fin aux hostilités, mais dans des conditions qui préservent leur «dignité».

L’accord ne  prévoit toutefois pas la levée du blocus de la bande de Gaza, comme l’exigeaient les dirigeants gazaouis.

Texte de l’accord

Voici la traduction, en français, du  mot à mot de l’accord de cessez le feu entre Israël et les Palestiniens dans la bande de Gaza qui a été conclu mercredi par la médiation égyptienne. Le texte, en anglais, a été distribué par le bureau du président égyptien le 21 novembre.

Accord d’accord pour un cessez-le feu dans la bande de Gaza

1.

A. Israël doit mettre fin à toutes les hostilités dans la bande de Gaza par terre, mer et air, y compris les incursions et le ciblage des individus.

B. Toutes les factions palestiniennes doivent cesser toutes les hostilités de la bande de Gaza contre Israël, y compris les tirs de roquettes et toutes les attaques le long de la frontière.

C. Ouvrir des points de passage et faciliter les déplacements des personnes et le transfert de biens et s’abstenir de restreindre la liberté de mouvements des habitants et de cibler les résidents dans les zones frontalières et les procédures de mise en œuvre doit être mises en place 24 heures après le début de la trêve.

D. D’autres questions qui pourraient être soulevées doivent être pris en compte.

2. Mécanismes de mise en œuvre:

A. Mise en place de l’heure zéro pour la l’entrée en vigueur du cessez-le-feu

B. L’Égypte doit recevoir l’assurance de chaque partie que qu’elle s’engage à ce qui a été convenu.

C. Chacune des parties s’engage à ne pas effectuer d’actes qui enfreignent cet accord. En tant que garant de cet accord, l’Égypte doit être informée de toute observation pour assurer le suivi (de l’accord).

Nouvelliste et reporter à CKCV Québec et directeur de l’information à CFLS Lévis, dans les années 70, Jacques N. Godbout a aussi travaillé sur le terrain pour divers instituts de sondage. Intervieweur, animateur et recruteur, il a participé à plusieurs projets de recherche qualitative.

Les commentaires sont fermés.