Israël rejette à son tour une proposition du Hamas

0
Les blindés israéliens massés le long de la frontière avec Gaza. Si les pourparlers pour un cessez-le-feu achoppent, les Forces israéliennes sont prêtes pour un invasion terrestre (Photo: IDF)
Les blindés israéliens massés le long de la frontière avec Gaza. Si les pourparlers pour un cessez-le-feu achoppent, les Forces israéliennes sont prêtes pour un invasion terrestre (Photo: IDF)

Mise à Jour 20/11/12 à 13h38

Un membre du Hamas a déclaré ce mardi 20 novembre que l’Egypte avait négocié un accord Gaza-feu qui entrera en vigueur à minuit, heure d’Israël, mais un porte-parole du Premier ministre israélien Benjamin Netanyahu a déclaré: «nous n’en sommes pas encore là.»

Le porte-parole israélien, Mark Regev, a déclaré à Reuters que l’annonce était prématurée et que les opérations militaires israéliennes dans la bande de Gaza se poursuivent pendant les négociations.

Plus tôt aujourd’hui, après que l’Égypte eut affirmé qu’Israël et le Hamas seraient sur le point de conclure une  trêve, le ministre de la Défense israélien, Ehud Barak, avait déclaré lors d’une visite sur la base militaire israélienne de de Tze’elim: «Nous continuerons jusqu’à ce que nous atteignons nos objectifs, tout en essayant d’éviter de blesser des civils innocents», ajoutant «que l’opération Pilier de la défense dans la bande de Gaza se poursuivra jusqu’à ce que la paix soit rétablie dans le sud (d’Israël).»

Le ministre israélien des Affaires étrangères, Avigdor Lieberman a déclaré quant à lui qu’il faut chercher une trêve durable, pas un cessez-le-feu d’une semaine ou deux», ajoutant : «Bien qu’Israël ne soit pas intéressé par une escalade dans la bande de Gaza, il faut s’assurer des intérêts sécuritaires d’Israël.»

Des médias libanais ont indiqué qu’Israël a rejeté à son tour un projet d’accord pour un cessez-le qui exigeait la levée du blocus de Gaza et la fin de la politique d’assassinats ciblée.

Le Premier ministre israélien Benjamin Netanyahu avait convoqué le Forum de neuf principaux ministres lundi soir pour discuter de cette nouvelle proposition égyptienne pour un cessez-le feu qui mettrait fin à l’opération pilier de la défense contre les terroristes dans la bande de Gaza.

Par ailleurs,  les factions palestiniennes à Gaza ont rejeté pour leur part la proposition d’Israël pour une trêve de 90 jours.

Mais Israël a accepté de ne pas lancer une offensive terrestre tant que les négociations sont possibles.

Le Premier ministre israélien Benjamin Netanyahu avait convoqué le Forum de neuf principaux ministres lundi soir pour discuter d’une nouvelle proposition égyptienne pour un cessez-le feu qui mettrait fin à l’opération pilier de la défense contre les terroristes dans la bande de Gaza.

Pendant ce temps, les tirs de roquettes sur Israël se poursuivent, tout comme les raids aériens israéliens contre des cibles dans la bande de Gaza.

Les Palestiniens de la bande de Gaza ont tiré 135 roquettes sur Israël lundi. Soixante-sept d’entre elles ont explosé en territoire israélien, et 42 autres ont été interceptés par le système Iron Dome défense antimissile.

Les Palestiniens ont donc jusqu’à maintenant tiré au moins 1 147 depuis le début de l’opération pilier de la défense; 667 ont atterri en territoire israélien et un autre 342 ont été interceptés.

L’offensive de six jours a fait, selon des sources médicales, 116 morts palestiniens et trois décès du côté israélien.

Par ailleurs, le lundi 19 novembre, le secrétaire général Ban Ki-moon, était arrivé au Caire pour soutenir les efforts de médiation du président égyptien Morsi. Aujourd’hui, le 20 novembre. Ban Ki-moon a a atterri en Israël pour des entretiens avec le premier ministre israélien. Il a été reçu à l’aéroport par le ministre israélien Gilad Erdan qui lui a dit qu’Israël ne peut pas se contenter de moins que de la sécurité pour ses citoyens. Le secrétaire général doit ensuite se rendre à Ramallah,en  Cisjordanie, cette semaine, pour des entretiens le président palestinien Mahmoud Abbas sur la crise à Gaza.

Il a a atterri aujourd’hui le 20 novembre en Israël où il a été reçu à l’aéroport par le ministre israélien Gilad Erdan qui lui a dit qu’Israël ne peut pas se contenter de moins que la sécurité pour ses citoyens.

Réunis à Bruxelles, les ministres des Affaires étrangères de l’Union européenne ont pour leur part appelé lundi à une «urgente désescalade et l’arrêt des hostilités» entre Gaza et Israël, demandant la fin immédiate de toutes les attaques.

La secrétaire d’État américaine Hillary Clinton doit quant à elle se rendre bientôt en Israël, en Égypte et à Ramallah, le siège de l’Autorité palestinienne.

À lire aussi:

Le Hamas rejette les conditions d’Israël pour un cessez-le-feu >>

Nouvelliste et reporter à CKCV Québec et directeur de l’information à CFLS Lévis, dans les années 70, Jacques N. Godbout a aussi travaillé sur le terrain pour divers instituts de sondage. Intervieweur, animateur et recruteur, il a participé à plusieurs projets de recherche qualitative.

Les commentaires sont fermés.