Le NCSM Ojibwa est arrivé en Ontario pour y devenir le centre d’un musée naval

0

Le sous-marin canadien Ojibwa, décommissioné en 1998, est enfin arrivé à Port Burwell, sur la rive nord du lac Érié et a été soulevé le mardi 27 novembre de de la barge qui l’avait transporté jusque là pour être petit à petit amené à terre dans le cadre du projet Ojibwa du Musée militaire d’Elgin.

Lancé le 29 février 1964 et commissionné le 23 septembre 1965, le sous-marin de classe Obéron de l’époque de la Guerre froide a servi quasiment toute sa carrière avec les Forces maritimes de l’Atlantique (FMAR) dans l’Atlantique Nord, à l’exception de deux courts déploiements en Colombie-Britannique avec les Forces maritimes du Pacifique (FMAR) en 1977 et 1997.

Le musée, créé par des citoyens en 1982 pour reconnaître la contribution d’autres citoyens comme eux appelés à combattre en temps de guerre, est situé à St. Thomas, en Ontario, et possède une annexe à 28 miles (45 km) de là, à Port Burwell, où sera exposé le NCSM Ojibwa.

L’Ojibwa ne sera pas dans l’eau, mais plutôt sur terre, monté sur des berceaux, et le nouveau musée naval sera construit tout près. Les visiteurs commenceront leur visite par une «séance d’information» dans le musée et, ensuite, pourront se rendre dans le sous-marin en groupes de 10.

Le déchargement du sous-marin avait été prévu pour le jeudi 22 novembre, mais a dû être remis en raison de forts vents et des courants sur le lac Érié.

Nouvelliste et reporter à CKCV Québec et directeur de l’information à CFLS Lévis, dans les années 70, Jacques N. Godbout a aussi travaillé sur le terrain pour divers instituts de sondage. Intervieweur, animateur et recruteur, il a participé à plusieurs projets de recherche qualitative.

Les commentaires sont fermés.