Le USS Enterprise a complété son dernier voyage

0

Le premier porte-avions à propulsion nucléaire de l’histoire a complété son dernier voyage le dimanche 4 octobre: le USS Enterprise est rentré à la maison pour la dernière fois après avoir participé à tous les grands conflits depuis la crise des missiles de Cuba en 1962.

Certains des membres d’équipage d’origine du navire âgé de 51 ans étaient parmi les 1 500 civils qui sont montés à bord de l’Entreprise pour la «Tiger cruise», ainsi qu’on a appelé les deux derniers jours de mer du porte-avions.

Presque aussitôt arrivé à son quai à la base navale de Norfolk, en Virginie, «Big E» (le surnom de l’Enterprise) a commencé à éteindre ses huit réacteurs nucléaires. Des milliers d’amis et de membres des familles de l’équipage ont accueilli le navire de retour de son 25e et dernier déploiement, au cours duquel il a passé huit mois en mer.

Le navire ne sera déplacera donc jamais plus par ses propres moyens et terminera maintenant sa vie à la ferraille dans l’État de Washington.

Le USS Enterprise était le huitième navire américain de ce nom. Le premier navire à porter le nom d’Enterprise avait été confisqué par les Britanniques en 1775. Il est le deuxième navire le plus ancien de la marine après le USS Constitution.  Les pièces de rechange pour un navire de cet âge, qui était devenu le seul survivant de sa catégorie, n’existaient plus. Lors des pannes de plus en plus nombreuses, le USS Enterprise devait fabriquer ses propres pièces de rechange.

Dernier déploiement

Lors du dernier déploiement, les avions de combat du navire ont fait plus de 2.200 sorties de combat et largué plus de 56 bombes en Afghanistan, tout en soutenant les troupes terrestres américaines et internationales. De plus, dans une démonstration de force en Iran, le navire a également traversé le détroit stratégique d’Ormuz 10 fois.

L’entreprise a été un voyageur fréquent au Moyen-Orient au cours de sa carrière. Il a été le premier transporteur à propulsion nucléaire à transiter par le Canal de Suez en 1986, et il a été le premier à réagir à la suite des attentats du 11 septembre, changeant de cap du jour au lendemain alors qu’il rentrait aux États-Unis pour se rendre plutôt en mer d’Arabie.

On peut d’ailleurs voir, dans une salle du bateau qui sert de musée, une grande photo des tours jumelles en flammes.

Désactivation

La Marine américaine désactivera officiellement l’Entreprise, le 1er décembre, mais il faudra encore plusieurs années pour être capable d’enlever les réacteurs nucléaires et  qu’il puisse ainsi être véritablement mis hors service.

Environ 15 000 personnes sont attendues pour assister à la cérémonie de désactivation, qui sera sa dernière cérémonie publique après plusieurs jours de visites pour les anciens membres de l’équipage.

L’équipage du navire a même créé une« capsule du temps»  qui doit être passée à chaque secrétaire américain de la Marine jusqu’à ce qu’un navire porte de nouveau le nom d’Enterprise et perpétue ainsi la tradition.

D’ici là, les nombreux souvenirs qui étaient à bord, comme une paire de dés noirs donnés par l’équipe de tournage de la superproduction hollywoodienne de 1986 «Top Gun», seront conservés par le Naval History and Heritage Command.

Salut!

À lire aussi:

Le USS Enterprise prend sa retraite le 1er décembre >>

Iran: une flotte se rassemble dans le détroit d’Ormuz >>

Nouvelliste et reporter à CKCV Québec et directeur de l’information à CFLS Lévis, dans les années 70, Jacques N. Godbout a aussi travaillé sur le terrain pour divers instituts de sondage. Intervieweur, animateur et recruteur, il a participé à plusieurs projets de recherche qualitative.

Les commentaires sont fermés.