L’opposition fédérale n’arrive pas à savoir où se font les coupes dans le budget de la Défense

0
Impossible d’en savoir plus sur les compressions budgétaires à la Défense pour les membres de l’opposition officielle (Photo: Wiki Commons)

L’opposition fédérale a tenté mardi 27 de faire la lumière sur les compressions budgétaires au ministère de la Défense nationale, mais s’est retrouvé face à un mur de Conservateurs qui a évité de répondre.

Devant le comité de la défense nationale de la chambre des communes, Chris Alexander, secrétaire parlementaire du ministre de la Défense nationale Peter MacKay, et d’autres députés du gouvernement ont tenté de réduire la portée des questions posées au ministre par l’opposition néo-démocrate et libérale lors d’une rencontre sur des documents budgétaires.

Les deux partis d’opposition tentaient de connaître l’étendue des réductions des dépenses à la Défense et la façon dont le ministère atteindrait ses objectifs militaires.

Peter MacKay a assuré les membres du comité que le budget était en ordre et que la Défense ne demandera pas plus d’argent que les 19 milliards $ déjà prévus pour cette année.

Lorsque qu’ils ont tenté d’obtenir des informations plus détaillées sur les réductions de dépenses, ou demander pourquoi certains projets ne recevaient aucun financement, ils se sont fait dire qu’ils sortaient du cadre de la discussion pour laquelle le comité s’était réuni.

La tactique les a frustré au point de tenter d’adopter une motion pour forcer le gouvernement à coopérer avec le directeur parlementaire du budget, Kevin Page, qui se plaint de ne pas avoir accès à l’ensemble des documents.

Le critique libéral en matière de défense John McKay a décrit le comité comme étant perdu dans le «brouillard».

Durant la réunion, qui a duré près d’une heure quarante-cinq, il a mentionné le fait que le ministre avait annoncé plusieurs semaines auparavant, un nouvel investissement de 11 millions $ sur la santé mentale des soldats.

«Alors d’où viennent ces 11 millions $», a demandé McKay. «Ça a été reporté. Est-ce que cela vient des camions? Est-ce que cela vient de nouvelles acquisitions?»

Un porte-parole du ministre de la Défense a répondu que l’argent pour la santé mentale provenait d’un poste budgétaire connu comme étant le budget déménagement – un fonds de 408 millions $ qui a été déclaré excédentaire.

Ombudsman

Le ministre de la Défense Peter MacKay s’est vu demander pourquoi la Défense collaborait si peu avec l’ombudsman et le directeur parlementaire du budget (Photo: ParlVU)

La veille, lors de la période des questions orales, le ministre de la Défense s’est vu attaqué par l’opposition qui lui a demandé pourquoi il ne collaborait pas avec le bureau de l’ombudsman sur le dossier des réservistes blessés.

Pierre Daigle estime ne pas avoir eu tous les documents en sa possession et que le gouvernement lui mettait des bâtons dans les roues.

«Pour ce qui est de la production de documents, nous continuerons d’entretenir des relations productives et ouvertes avec l’ombudsman et son personnel. Nous respectons son travail et celui de son bureau en ce qui concerne le ministère de la Défense nationale et les autres questions qui relèvent de sa compétence. Nous continuerons de travailler en collaboration avec son bureau, conformément au mandat de celui-ci et à l’examen de la loi», a répondu M. MacKay a une question de la députée néo-démocrate d’Abitibi-Témiscamingue, Christine Moore.

À lire aussi:

L’ombudsman de la Défense veut avoir accès à des documents secrets >>

Fondateur de 45eNord.ca, Nicolas est passionné par la «chose militaire». Il suit les Forces armées canadiennes lors d’exercices ou d’opérations, au plus près de l’action.
#OpNANOOK #OpATTENTION #OpHAMLET #OpREASSURANCE #OpUNIFIER #OpIMPACT

Les commentaires sont fermés.