Ottawa investit 151 millions $ de plus dans sa flotte de blindés légers

1
VBL III (Photo: TPSG)
VBL III (Photo: TPSG)

Ottawa dépensera 151 millions $ de plus afin d’améliorer les véhicules blindés légers pour les rendre plus résistants sur le champ de bataille.

Le gouvernement fédéral a annoncé le vendredi 9 novembre une modification apportée à un contrat de 1,06 milliard $ attribué en octobre 2011 à General Dynamics Land Systems – Canada afin d’améliorer une flotte de 550 véhicules militaires afin d’améliorer une flotte de 550 véhicules militaires. Cette modification consiste en la fourniture de 66 véhicules blindés légers (VBL III) modernisés supplémentaires.

Le gouvernement Harper compte utiliser ces 66 VBL III supplémentaires pour appuyer la capacité de reconnaissance et de surveillance des Forces canadiennes.

Les travaux sur les 66 VBL III seront réalisés par l’entreprise General Dynamics Land Systems, à ses usines d’Edmonton et de London, en Ontario. Cet investissement rendra les véhicules plus rapides, améliorera leur système d’armement et leur permettra d’être plus sécuritaires contre certaines menaces telles que les engins explosifs improvisés en bordure de la route.

« Grâce à cette modification au contrat de GDLS-C, on contribue au maintien d’un nombre pouvant atteindre 110 emplois à Edmonton. Par ailleurs, ce travail aidera à protéger les hommes et les femmes qui défendent le pays en leur fournissant ces véhicules de combat terrestre. », a déclaré la ministre fédérale des Travaux publics et Service gouvernementaux, Rona Ambrose, lors de cette annonce.

Le VBL III

Sur un total de 5 milliards de dollars pour de nouveaux véhicules, on se rappellera qu’un milliard de dollars devait être consacré à la mise à niveau du parc des VBL III. L’autre partie de l’investissement de 5 milliards devant servir à l’achat de trois autres véhicules de combat, soit un véhicule de combat rapproché (VCR), un blindé tactique de patrouille (VBTP) et un véhicule servant à la mobilité de la force (AMF).

Les VBL III canadiens ont servi aux Forces armées canadiennes sur plusieurs théâtres d’opérations, notamment en Afghanistan. Ce sont des véhicules de combat ultramodernes utilisés pour transporter les troupes sur le champ de bataille, tout en offrant une protection et une puissance de feu défensives.

«Le contrat pour la phase de mise en œuvre du projet de modernisation des véhicules blindés légers III s’impose afin de les protéger des mines et des engins explosifs improvisés, d’améliorer leur mobilité, de renforcer la sécurité des militaires à leur bord et d’intégrer des modifications visant une ergonomie améliorée et une gestion de l’information plus perfectionnée.»,  précise le communiqué qui accompagne cette annonce.

« Notre gouvernement est déterminé à renouveler et améliorer l’équipement que nous fournissons à nos hommes et nos femmes en uniforme », a déclaré Bernard Valcourt, ministre associé de la Défense nationale, lors de l’annonce de la modification au contrat de General Dynamics.

À lire aussi:

Nouvelle installation « verte » pour les blindés légers à la base de Petawawa >>

Projet de modernisation des véhicules blindés légers (VBL) III >>

Nouvelliste et reporter à CKCV Québec et directeur de l’information à CFLS Lévis, dans les années 70, Jacques N. Godbout a aussi travaillé sur le terrain pour divers instituts de sondage. Intervieweur, animateur et recruteur, il a participé à plusieurs projets de recherche qualitative.

DiscussionUn commentaire

  1. Georges Laraque

    Le titre de cet article devraient être « LES FORCES SAOULÉ: une mauvaise nouvelle pour les contribuables » , pour tout le monde sauf General Dynamics Land Systems.

    calcule vite faite avec les renseignements ci-dessus: 1 milliards plus 151 million supplémentaire.
    maintien de 110 emplois à Edmonton.

    10 million $ par emploi?
    création d’emploi ou incompétence administrative ou corruption ou est ce qu’ils on saoulé Rona Ambrose? Est-ce qu’on manque des détails? J’imagine la vérité n’est pas si mieux que l’article.