Prix international pour «Exceptionnelle bravoure en mer» pour trois militaires canadiens

1

Trois techniciens en recherche et sauvetage du 424e Escadron de transport et de sauvetage de la 8e Escadre Trenton des Forces canadiennes ont reçu un prix de l’Organisation maritime internationale pour acte de bravoure remarquable en mer, lors d’une cérémonie tenue aujourd’hui à Londres, au Royaume-Uni.

L’Organisation maritime internationale est l’organisme des Nations Unies responsable de la sécurité et de la sûreté des marchandises en mer et de la prévention de la pollution des mers par les navires. Le prix pour acte de bravoure remarquable en mer est la plus haute distinction accordée par l’Organisation maritime internationale.

Le sergent Janick Gilbert, le caporal-chef Max Lahaye-Lemay et le caporal-chef Marco Journeyman ont reçu ce prestigieux honneur pour avoir sauvé la vie de deux chasseurs inuits pris au piège dans les eaux glacées près d’Igloolik, au Nunavut, le 27 octobre 2011.

Le sergent Jannick Gilbert (Photo: FC)
Le sergent Jannick Gilbert (Photo: FC)

Le sergent Janick Gilbert, qui a perdu la vie de façon tragique durant l’opération de sauvetage, recevra ce prix à titre posthume. Au cours de sa carrière, le sergent Janick Gilbert a également reçu la décoration pour acte de bravoure de la Guilde des pilotes de l’air et des navigateurs aériens, la Médaille du sacrifice (posthume), la Médaille canadienne du maintien de la paix, la Médaille de l’OTAN pour l’ex-Yougoslavie et la Décoration des Forces canadiennes.

« Tous les Canadiens peuvent véritablement être fiers de ces hommes altruistes et courageux et avoir la certitude de pouvoir compter sur les meilleurs professionnels en recherche et sauvetage du monde pour aider les Canadiens en détresse à n’importe quel moment d’un océan à l’autre, a dit à cette occasion le ministre canadien de Défense, Peter MacKay, ajoutant « Le sergent Janick Gilbert, le caporal-chef Max Lahaye-Lemay et le caporal-chef Marco Journeyman ont incarné de façon claire la devise des techniciens en recherche et sauvetage, Pour sauver des vies, et, malheureusement, le sergent Gilbert a perdu la vie en défendant cet idéal. »

« Il s’agissait d’une mission extrêmement exigeante en raison de l’éloignement et des conditions météorologiques difficiles, a indiqué pour sa part le général Tom Lawson, chef d’état-major de la Défense.

Lors de cette mission de recherche et de sauvetage, coordonnée par le Centre conjoint de coordination de sauvetage à Trenton, les chercheurs avaint localisé les deux chasseurs qui étaient coincés dans une embarcation non pontée et leur ont envoyé une radio. La condition d’un des chasseurs était en train de se détériorer. Quand les communications ont été rompues, les trois techniciens en recherche et sauvetage de la 8e Escadre ont effectué un saut en parachute à partir d’un CC-130 Hercules en haute mer et avec des vents forts pour venir en aide aux chasseurs. L’hélicoptère CH-149 Cormorant du 103e Escadron de la 9e Escadre Gander est alors arrivé sur les lieux et a transporté les deux citoyens ainsi que les trois techniciens vers le centre médical à Igloolik.

Cette mission a permis de sauver la vie des deux chasseurs qui n’ont subi que de légères blessures.

Nouvelliste et reporter à CKCV Québec et directeur de l’information à CFLS Lévis, dans les années 70, Jacques N. Godbout a aussi travaillé sur le terrain pour divers instituts de sondage. Intervieweur, animateur et recruteur, il a participé à plusieurs projets de recherche qualitative.

DiscussionUn commentaire

  1. Ces gens-là sont tout simplement des héros et méritent reconnaissance et respect.

    Chapeau!