Afghanistan: moins de décès de membres de la Coalition en 2012

0
Un militaire canadien observe un exercice afghan (Photo: Caméra de Combat des Forces canadiennes, caporal-chef Marc-André Gaudreault© 2012 DND-MDN Canada)
Un militaire canadien observe un exercice afghan (Photo: Caméra de Combat des Forces canadiennes, caporal-chef Marc-André Gaudreault © 2012 DND-MDN Canada)

Pour la deuxième année consécutive, le nombre de morts parmi les troupes de l’OTAN et de la FIAS en Afghanistan a chuté, rapporte le site indépendant iCasualties.org.

Ainsi, en 2012, un total de 405 personnes ont été tuées, contre 566 en 2011 et 711 en 2010.

La majorité des victimes de cette année étaient des Américains (309 personnes).

Si la baisse est une bonne nouvelle, des observateurs locaux sont de l’avis qu’elle résulte du retrait des troupes étrangères et de la remise des responsabilités de sécurité des forces étrangères à l’armée et la police afghane.

Plus de 1 000 soldats de l’Armée nationale afghane sont morts au cours de 2012, soit une hausse de 20% par rapport à l’année précédente.

Les engins explosifs improvisés (IED) sont la cause la plus fréquente des décès. Sur les 405 militaires de la Coalition tués en 2012, 315 résultent directement des IED. Qu’ils soient posés sur la route, à déclenchement par cellulaire ou magnétique, le danger est pris très au sérieux et de récentes attaques poussent la Coalition à chercher des parades.

De plus, sur les pertes en 2012, 58 soldats de la coalition ont été tués dans les attaques dites « green-on-blue », les attaques de soldats et policiers afghans contre leurs homologues de la Coalition. Dans plus de la moitié des attaques, c’est le personnel américain qui a été visé.

Fondateur de 45eNord.ca, Nicolas est passionné par la «chose militaire». Il suit les Forces armées canadiennes lors d'exercices ou d'opérations, au plus près de l'action. #OpNANOOK #OpATTENTION #OpHAMLET #OpREASSURANCE #OpUNIFIER #OpIMPACT

Les commentaires sont fermés.