Bilan 2012 du nouveau Commandement interarmées

0

Dans ses voeux pour le temps des Fêtes, le commandant du Commandement des opérations interarmées du Canada (COIC), le lieutenant-général Stuart Beare, fait aussi un bilan de l’année 2012, qui est la première année du nouveau commandement unifié dont il a pris la tête en octobre 2012.

Le Commandement des opérations interarmées du Canada (COIC) mène les opérations des Forces canadiennes dans l’ensemble du spectre au pays, dans le continent de l’Amérique du Nord et à l’échelle mondiale. Grâce à sa structure intégrée de commandement et de contrôle, le COIC dirige ces opérations à partir des premières étapes de planification jusqu’à la clôture de la mission et veille à la réalisation des objectifs stratégiques nationaux.

Parmi les réalisations de la famille militaire du COIC, les activités qui ont été menées par le Commandement Canada, le Commandement de la Force expéditionnaire du Canada (COMFEC) et le Commandement du Soutien opérationnel du Canada (COMSOCAN), le lieutenant-général souligne

  • les opérations d’affirmation de la souveraineté dans l’Arctique,
  • l’appui au programme annuel d’éradication de la marijuana de la Gendarmerie royale du Canada,
  • l’appui à Parcs Canada en Colombie-Britannique dans la prévention des avalanches,
  • la lutte contre le trafic des stupéfiants dans le bassin des Caraïbes et dans l’océan Pacifique Est avec nos partenaires et alliés,
  • la participation remarquée du Canada, cet été à l’exercice naval RIMPAC, dans le Pacifique,
  • la contribution canadienne à la mission de formation des soldats et policiers afghans,
  • la lutte au terrorisme en mer d’Arabie,
  • et les multiples missions des forces canadiennes un peu partout dans le monde, en Haïti, au Kosovo, au Moyen-Orient.

L’opération Nanook 21012

L’opération Nanook 2012, dans le cadre de laquelle quelque 1 250 militaires de tous les coins du Canada ont passé près d’un mois dans le centre et dans l’ouest de l’Arctique, comportait, comme par les années passées, un éventail d’exercices visant à accroître notre capacité et notre habileté à mener des opérations dans cet environnement exigeant, et ce, en étroite et productive collaboration avec des partenaires de mission comme la Gendarmerie royale du Canada (GRC) et la Garde côtière canadienne.

L’opération Sabot

Plus de 250 heures de vol à assurer la mobilité aérienne et le soutien de la surveillance dans le cadre de l’opération Sabot, le programme annuel d’éradication de la marijuana de la GRC. Les forces maritimes ont assuré la surveillance des côtes canadiennes en étroite collaboration avec la Garde côtière.

L’opération Palaci

Des éléments de l’Artillerie royale canadienne se sont déployés une fois de plus dans le col Rogers, en Colombie-Britannique, dans le cadre de l’opération Palaci, la mission qui s’étale sur tout l’hiver et qui vise à empêcher les avalanches de bloquer la route transcanadienne et la voie ferrée du Canadien Pacifique. Ainsi, de novembre à avril, des équipes de pièces positionnées le long de la route tirent sur des corniches de neige en montagne afin de déclencher des avalanches contrôlées pour maintenir ouvert un corridor économique vital. Les Forces canadiennes exécutent cette mission en appui à Parcs Canada depuis plus de 50 ans, et le taux de réussite est de 100 pour cent, souligne le commandant du COIC.

L’opération Caribbe

Ailleurs en Amérique du Nord, nous nous sommes concentrés, dit le message du lieutenant-général Beare, sur la défense du continent en tant que solide partenaire des États-Unis. Dans le cadre de l’opération Caribbe, six navires de guerre et plusieurs de avions CP-140 Aurora ont participé à l’opération Martillo, une initiative multinationale dirigée par les États-Unis en vue de lutter contre le trafic des stupéfiants dans le bassin des Caraïbes et dans l’océan Pacifique Est. Tout récemment encore, le NCSM Ottawa a aidé la Garde côtière américaine à saisir 1 086 kilogrammes de cocaïne évalués à environ 29 millions de dollars US.

RIMPAC

Cet été, les Forces canadiennes ont déployé un contingent de plus de 1 400 membres de la marine, de l’armée et de l’aviation sous le soleil d’Hawaï dans le cadre de l’exercice RIMPAC (Rim of the Pacific). Mobilisant 42 navires, six sous-marins, plus de 200 aéronefs et 25 000 militaires, l’exercice RIMPAC 2012 était le plus grand exercice international jamais organisé.

L’opération Attention

En Afghanistan, la relève sur place de la troisième rotation de la contribution canadienne à la Mission de formation de l’OTAN en Afghanistan, qui demeure la deuxième plus importante contribution nationale à la Mision de formation de l’OTAN en Afghanistan (MFO-A) a eu lieu en novembre.

Dans le cadre de l’opération Attention, souligne le lieutenant-général Beare dans son message, le Canada pourvoit de nombreux postes au Quartier général de la MFO-A, dont certains aux niveaux les plus élevés. Le Canada affecte en outre des centaines de conseillers en formation compétents et expérimentés à divers centres d’instruction et écoles spécialisées de la région de Kaboul, et à Mazar-e-Sharif. Tous ces militaires bénéficient de l’appui du personnel de l’Élément de commandement et de soutien national, basé à Kaboul. .

Au titre de l’opération Attention, nous récoltons le fruit de plus de dix ans de travail acharné effectué par les troupes de la coalition, y compris des milliers de Canadiens. Aujourd’hui, les Afghans sont responsables de la sécurité dans des secteurs abritant 75 pour cent de la population afghane. Les instructeurs afghans enseignent 85 pour cent des cours donnés aux membres des forces de sécurité nationale afghanes, et les Afghans dirigent plus de 80 pour cent des opérations militaires menées en Afghanistan.

L’opération Athémis

Dans la mer d’Arabie, les navires de guerre canadiens prennent part à des opérations de lutte contre le terrorisme avec les Forces maritimes multinationales. Au mois d’août, le NCSM Regina quittait Esquimalt à destination de la mer d’Arabie afin de prendre la relève du NCSM Charlottetown, qui a remis le cap vers le Canada après avoir parcouru plus de 50 000 milles nautiques pendant huit mois, et ce, dans deux différentes zones d’opération.

 L’intégration dans un commandement unifié

Le commandant du nouveau commandement unifié nouvellement , a également souligné dans son message les efforts d’’intégration des structures de commandement et contrôle du Commandement Canada, COMFEC et COMSOCAN de manière à créer un seul et unique COIC, un commandement intégré qui possède les ressources et les compétences nécessaires pour prévoir, mener et faciliter des opérations avec efficacité dans le monde entier. « Alors que nous n’en étions qu’aux premières étapes de la mise sur pied du commandement », dit le lieutenant-général Beare, « nous avons tenu un exercice de poste de commandement multinational en collaboration avec le NORAD ainsi qu’avec nos partenaires états-uniens du NORTHCOM (Northern command). »

Finalement, « Au cours de la transition vers notre nouveau commandement, nous avons pu constater sans grande surprise une augmentation de l’étendue de nos responsabilités. Comme bon nombre d’entre vous, j’ai passé l’année à apprendre et à m’adapter », conclut le lieutenant-général Beare, fier des réalisations de cette première année et confiant en l’avenir.

On peut trouver le texte intégral des « Vœux du commandant du COIC pour le temps des Fêtes » sur le site du COIC.

À lire aussi:

Message du Nouvel An du gouverneur général David Johnston >>

Le message du temps des fêtes du ministre de la Défense, Peter MacKay >>

45eNord.ca: bilan 2012 et Top 10 des articles de cette année >>

Nouvelliste et reporter à CKCV Québec et directeur de l’information à CFLS Lévis, dans les années 70, Jacques N. Godbout a aussi travaillé sur le terrain pour divers instituts de sondage. Intervieweur, animateur et recruteur, il a participé à plusieurs projets de recherche qualitative.

Les commentaires sont fermés.