Boeing a testé (avec succès) un missile à impulsion électromagnétiques (VIDÉO)

0
Boeing aurait mis au point un missile capable de détruire tout matériel électronique dans un bâtiment précis (Photo: Boeing)

La science rattrape la fiction! Boeing vient de faire la démonstration d’un missile capable de neutraliser les communications et les infrastructures informatiques de l’adversaire.

Boeing a en effet communiqué – avec une joie non-dissimulée – sur son essai dans le désert de l’Utah, aux États-Unis, d’un missile capable de délivrer une forte impulsion électromagnétique sur des cibles précises.

L’avionneur et fabricant d’armes américain en collaboration avec l’US Air Force a ainsi envoyé un missile, piloté à distance et à basse altitude pendant près d’une heure. Ce missile a déchargé une forte impulsion de micro-ondes au dessus de sept installations militaires. À chaque fois, l’électronique qui se trouvait dans les bâtiments aurait cédé. L’impulsion de plusieurs milliers de volts serait aussi capable de pénétrer bunkers et installations sous-terraines.

Dans une vidéo diffusée par Boeing, on peut voir une salle de (vieux) ordinateurs qui fonctionnent. Lorsque le missile passe à proximité du bâtiment, les ordinateurs semblent s’éteindre. « Nous avons touché toutes les cibles que nous voulions, et transformé la science fiction en science réelle », s’est enthousiasmé Keith Coleman, le directeur du programme chez Boeing, quelques instants après le test. « Lorsque les ordinateurs se sont éteints, ça a même pris les caméras (installées pour filmer l’expérience). C’était fantastique ».

D’habitude dans ce genre d’expériences, il est plutôt rare que l’on communique sur une telle avancée technologique, à moins… de vouloir impressionner un adversaire, à la façon guerre froide; faire savoir à l’ennemi que les États-Unis ont la possibilité d’atteindre les installations électroniques avant même d’envoyer des troupes.

Le principe de l’EMP est connu depuis 1945, avec le développement des bombes nucléaires, et des essais ont été menés spécifiquement dès 1962, que ce soit aux États-Unis ou en URSS. Par ailleurs, la possibilité de créer un EMP non nucléaire est connu depuis 1951.

Mais il restait à développer une arme d »EMP « propre », capable de ne neutraliser que les ordinateurs et autres installations électroniques d’une cible précise, sans atteindre aux infrastructures civiles. Or c’est ce qu’affirme avoir mis au point Boeing!

Fondateur de 45eNord.ca, Nicolas est passionné par la «chose militaire». Il suit les Forces armées canadiennes lors d’exercices ou d’opérations, au plus près de l’action.
#OpNANOOK #OpATTENTION #OpHAMLET #OpREASSURANCE #OpUNIFIER #OpIMPACT

Les commentaires sont fermés.