Daniel Moriarity, condamné pour crimes sexuels, reçoit sa sentence en cour martiale

0
La Justice militaire (Photo: Openphoto)
La Justice militaire (Photo: Openphoto)

Un communiqué de la Défense nationale annonce que la cour martiale permanente a condamné ce 6 décembre le capitaine Daniel Moriarity, officier du Cadre des instructeurs de cadets, à une peine d’emprisonnement de douze mois et ordonné sa destitution du service de Sa Majesté et sa rétrogradation au grade de sous-lieutenant relativement à diverses infractions de nature sexuelle commises sur deux cadets en 2010 et 2011.

De plus, le juge militaire présidant la cour martiale permanente a ordonné le prélèvement de substances corporelles du délinquant à des fins d’analyse des empreintes génétiques. En outre, le capitaine Moriarity devra respecter les dispositions de la Loi sur l’enregistrement de renseignements sur les délinquants sexuels à vie.

Le procès du sous-lieutenant Moriarity (ex capitaine) devant la cour martiale permanente avait débuté le 15 octobre 2012 à la base des Forces canadiennes Esquimalt à Victoria, en Colombie-Britannique. Le 18 octobre 2012, la cour martiale a déclaré le sous-lieutenant Moriarity coupable des quatre infractions suivantes : deux chefs d’accusation d’exploitation sexuelle, un chef d’accusation d’agression sexuelle, et un chef d’accusation d’incitation à des contacts sexuels. Les incidents pour lesquels le sous-lieutenant Moriarity a été accusé sont survenus au centre d’instruction d’été des cadets de Vernon (C.-B.), ainsi qu’aux installations d’un corps de cadets de Victoria.

Le sous-lieutenant Moriarity portera sa condamnation en appel et a été libéré à certaines conditions en attendant l’issue de l’appel.

Nouvelliste et reporter à CKCV Québec et directeur de l’information à CFLS Lévis, dans les années 70, Jacques N. Godbout a aussi travaillé sur le terrain pour divers instituts de sondage. Intervieweur, animateur et recruteur, il a participé à plusieurs projets de recherche qualitative.

Les commentaires sont fermés.