Le Canada condamne fermement le lancement de la fusée nord-coréenne

0
Le ministre canadien des Affaires étrangères en compagnie de la secrétaire d'État américaine Hillary Clinton à Washington en 2011 (Photo: US Department of State)
Le ministre canadien des Affaires étrangères en compagnie de la secrétaire d’État américaine Hillary Clinton à Washington en 2011 (Photo: US Department of State)

Le ministre des Affaires étrangères John Baird a déclaré le 11 décembre que « « Le Canada condamne sans équivoque l’essai provocateur d’un missile balistique par la Corée du Nord. »

La Corée du Nord a annoncé avoir finalement réussi à lancer une fusée qui a mis en orbite un satellite dans l’espace, défiant ainsi les avertissements de la communauté internationale qu’elle ne devrait pas aller de l’avant avec le lancement de cette fusée, ce que nombreux gouvernements considèrent comme une couverture pour tester la technologie de missiles balistiques capables de frapper le Japon et d’autres pays de la région.

Le NORAD a confirmé le lancementle 11 décembre à 19h49, heure de Montréal, de la fusée nord-coréenne (soit 8h49, le 12 décembre en Corée du Nord, en tenant compte d’un décalage de 13 heures) mais il n’est pas clair si la fusée a pu mettre un satellite en orbite. Le NORAD afirme qu’il « semble » qu’un objet ait été mis en orbite, mais le Japon dit pour sa part qu’il n’a pas remarqué de nouveau satellite dans l’espace

Quoi qu’il en soit, le lancement a été immédiatement condamné par la Corée du Sud, ainsi que le Japon. Le Japon et la Corée du Sud ont déclaré que le lancement violait une résolution des Nations Unies de 2009 interdisant à la Corée du Nord de faire des tests de missiles balistiques.L’agence japonaise Kyodo a d’ailleurs annonc. que le Japon demandera une réunion d’urgence du Conseil de sécurité.

Le Canada s’est à la communauté internationale pour condamner ce lancement.

Dans un communiqué du ministère canadien des Affaires étrangères, le ministre Baird a déclaré à ce sujet:  « Le Canada condamne sans équivoque l’essai provocateur d’un missile balistique par la Corée du Nord.La conduite irresponsable de la Corée du Nord montre clairement qu’elle déroge sciemment à ses obligations internationales, énoncées dans de nombreuses résolutions du Conseil de sécurité des Nations Unies .Le régime de Pyongyang représente une grave menace pour la sécurité et la stabilité de la région et au-delà. En procédant à ce tout dernier lancement, ce régime voyou a de nouveau affiché son mépris total pour sa population en choisissant de financer des programmes militaires et nucléaires, tout en faisant fi des besoins fondamentaux du peuple nord-coréen. »

Le ministre a encore ajouté que « Le Canada exhorte la Corée du Nord à renoncer à sa conduite irresponsable et à respecter ses obligations internationales.Le Canada est solidaire de la collectivité internationale dans sa condamnation de ce geste répréhensible. « 

Nouvelliste et reporter à CKCV Québec et directeur de l’information à CFLS Lévis, dans les années 70, Jacques N. Godbout a aussi travaillé sur le terrain pour divers instituts de sondage. Intervieweur, animateur et recruteur, il a participé à plusieurs projets de recherche qualitative.

Les commentaires sont fermés.