Mali: Ansar Dine et le MNLA prêts à une trêve et à des négociations (VIDÉO)

0
Iyad Ag Ghaly, leader du mouvement Ansar ed-Dine ayant pris possession du nord du Mali (Photo: afriquemonde)
Iyad Ag Ghaly, leader du mouvement Ansar ed-Dine ayant pris possession du nord du Mali (Photo: afriquemonde)
Les groupes armés MNLA et Ansar Dine se sont déclarés ce vendredi 21 décembre disposés à cesser les hostilités au Mali et à négocier avec les autorités.

Cette déclaration a été faite à Alger, un jour après l’adoption, par le Conseil de sécurité de l’ONU, d’une résolution autorisant l’envoi d’une force internationale pour reconquérir le nord du pays, aux mains de groupes islamistes armées.

Ansar Dine (Défenseurs de la foi), composé de Touareg maliens, et la rébellion touareg du Mouvement national de libération de l’Azawad (MNLA), se sont engagés à « s’abstenir de toute action susceptible d’engendrer des situations de confrontation et toute forme d’hostilité dans les zones qui sont sous leur contrôle. »

Le MNLA s’était emparé du nord du Mali, mais avait été supplanté peu après par les groupes islamistes armés Al Qaïda au Maghreb islamique (AQMI), le Mouvement pour l’unicité et le jihad en Afrique de l’Ouest (MUJAO) et Ansar Dine.

Aujourd’hui, Ansar Dine et le MNLA ont convenu de «conjuguer et coordonner» leur action pour «toute démarche visant la recherche d’une situation pacifique et durable» avec les autorités de transition. Il ont Les deux ont aussi promis leur aide pour la libération des otages détenus dans le Sahel par AQMI et le MUJAO, dix Européens, dont sept Français, et au moins trois algériens.

Pour mieux comprendre, on peut revoir l’interview de Mohamed Ag Aharib, un porte-parole des touaregs d’Ansar Dine le 12 décembre dernier sur France 5. Ag Aharib y indiquait que les touaregs d’Ansar Dine étaient prêts à défendre la terre du nord du Mali. Déjà, dans cete entrevue, le porte-parole précisait bien que, sur la question de l’application de la Charia (loi islamique) dans la région où vivent les touaregs, comme tous les touaregs sont musulmans et ont toujours été musulmans, ils sont tout à fait d’accord à ce que soit appliquée la Charia sur leur territoire. Par contre, il se disait dans cette interview tout à fait opposé aux pratiques d’amputation parfois pratiquées par d’autres groupes islamiques dans le nord du pays

Et le porte-parole du groupe armée Ansar Dine conclut alors l’entretien en réitérant l’offre de dialogue faite par son groupe au Mali et diverses forces en présence aux fins de parvenir à une solution négociée à la crise.

Serait-ce un jeu de mots facile de dire qu’il aura peut-être été payant, pour l’Occident, de faire preuve de « résolution »?

À lire aussi:

Mali: le groupe islamiste Anar Dine donne naissance à un nouveau groupe, Ansar Charia >>

Nouvelliste et reporter à CKCV Québec et directeur de l’information à CFLS Lévis, dans les années 70, Jacques N. Godbout a aussi travaillé sur le terrain pour divers instituts de sondage. Intervieweur, animateur et recruteur, il a participé à plusieurs projets de recherche qualitative.

Les commentaires sont fermés.