Mali: les islamistes liés à AQMI reprennent la destruction des mausolées

0

Les islamistes armés qui occupent la ville de Tombouctou (nord-ouest du Mali), ont repris la destruction à coup de pioche ce dimanche 23 décembre des derniers mausolées de la ville qui avaient jusqu’alors été épargnés.

Tombouctou, au Mali, est une ville historique, ancien centre culturel et intellectuel d’Afrique classé patrimoine mondial en péril.

Les destructions ont été commises trois jours après l’adoption par le Conseil de sécurité de l’ONU d’une résolution autorisant le déploiement, par étapes et sous condition, d’une force internationale pour reconquérir le nord du Mali, qui pourrait être prête à intervenir en septembre 2013.

Ansar Dine, groupe composé essentiellement de Touareg islamistes, avait signé vendredi à Alger un accord avec la rébellion touareg laïque du Mouvement national de libération de l’Azawad (MNLA) qui avait lancé l’offensive dans le Nord en janvier avant d’être supplanté par les islamistes.

Par contre, le mouvement djihadiste MUJAO et Al-Quaïda au Maghreb islamique (AQMI) avaient déclaré qu’ils ne négocieraient pas avec les « infidèles ».

Vendredi, les islamistes du Mujao, qui occupent Gao (nord-est), avaient amputé la main de deux voleurs présumés, promettant « bientôt » de nouvelles amputations.

Lire l’article dans le Nouvel Observateur >>

Nouvelliste et reporter à CKCV Québec et directeur de l’information à CFLS Lévis, dans les années 70, Jacques N. Godbout a aussi travaillé sur le terrain pour divers instituts de sondage. Intervieweur, animateur et recruteur, il a participé à plusieurs projets de recherche qualitative.

Les commentaires sont fermés.