Navires de combat: la F.C.T. veut en savoir plus sur la subvention accordée à Irving

0
Les chantiers Irving (Photo: Irving)
Les chantiers Irving (Photo: Irving)

La Fédération canadiennes des contribuables demande au gouvernement de Nouvelle-Écosse plus d’information sur l’entente de 304 millions de dollars qui comprend une subvention de 260 millions de dollars pour l’amélioration des chantiers d’Irving à Halifax afin d’aider l’entreprise à remplir le contrat  de 25 milliards de dollars pour des navires de combat au cours des 30 prochaines années que lui a accordé Ottawa il y a près d’un an.

La Fédération canadienne des contribuables (FCT) est un groupe qui lutte pour des baisses des impôts et de taxes. Fondée en Saskatchewan en 1990, il dit compter aujourd’hui 70 000 supporters au Canada.

La FCT avait obtenu obtenu une copie de l’entente entre la Nouvelle-Écosse et Irving Shipbuilding en vertu de la Loi d’acès à l’information, mais le gouvernement, se plaint le groupe de presion, a expurgé une très grande partie de l’information financière qui est, aus yeux de la Fédération, de la plus haute importance.

La Nouvelle-Écosse avait dans un premier temps rejeté la demande de la FCT en mai 2012, mais, après le groupe eut lancé une campagne pour les détails de l’entente soient dévoilées publiquement, le ministre néo-écossais Percy Paris a partiellement divulgué les dispositions de l’accord.

Plus précisément, le FCT veut savoir, quels sont les taux d’intérêt et les modalités de remboursement des 44 millions de dollars de prêts que la société Irving Shipbuilding a obtenu, et, surtout, quelles concessions (par exemple, des exigences en matière d’emploi) le gouvernement a pu obtenir pour les 260 milions $ de subventions.

Le Fédération exige que soient dévoilées ces informations avant qu’Irving ne reçoive l’argent (au 20 novembre dernier, Irving Shipbuilding n’avait pas encore touché l’argent).

« Tout ce que nous cherchons est le gouvernement de s’engager en temps voulu pour libérer les détails de cette affaire l’a fait avec Irving, afin que les contribuables savent ce qu’ils ont obtenu pour leur $ 304 millions », a déclaré Kevin Lacey, directeur de la Fédération pour les provinces de l’Atlantique.

Le ministre Paris, cependant, dit qu’il a divulgué tout ce qu’il pouvait, selon les règles de la Loi d’accès à l’information et de la protection de la vie privée.La pour sa part a fait appel de cette décision mais il pourrait s’écouler plus de 2 ans avant qu’une décision soit prise.

« Les règles ( de la Loi d’accès à l’information)règlements sont en place pour équilibrer le besoin de liberté de l’information et la protection de la vie privée, », a déclaré le ministre Paris « Dans ce cas, nous devons garder à l’esprit que cela inclut les informations qui pourraient nuire à la position de négociation d’une tierce partie et les intérêts économiques de la province.  »

En effet, Irving a certes signé un accord-cadre avec le gouvernement fédéral en avril, mais le travail sera divisé en petits contrats qui seront gérés séparément.

À lire aussi:

Renouvellement de la Flotte: 1e anniversaire de l’attribution des contrats >>

Nouvelliste et reporter à CKCV Québec et directeur de l’information à CFLS Lévis, dans les années 70, Jacques N. Godbout a aussi travaillé sur le terrain pour divers instituts de sondage. Intervieweur, animateur et recruteur, il a participé à plusieurs projets de recherche qualitative.

Les commentaires sont fermés.