Opérations des Forces canadiennes: plus de 1300 militaires en mission à l’étranger

Un esquif s’éloigne d’un boutre après un échange de drogues illicites, avant d’être intercepté par le NCSM CHARLOTTETOWN dans le golfe d’Aden lors de l’opération Artemis, le 5 mai 2012 (Photo: Cpl Ronnie Kinnie, Services d’imagerie de la formation, Halifax)

Les premiers Canadiens affectés à l'ONUST ont été déployés en 1954, ce qui fait de l'opération Jade l'engagement le plus long du Canada à l'étranger (Photo: Combatcamera)

Le major André St-Martin, un membre de la Force opérationnelle en République démocratique du Congo (RDC) déployé dans le cadre de l’opération Crocodile, en mars 2011 dans le village de Kimpoko, au Congo (Photo: sergent Matthew McGregor, Caméra de combat des Forces canadiennes)

En décembre 2012, le major Jan-Peter Hoekstra, du Royal Hamilton Light Infantry (RHLI), et le sergent Robert Hagarty, du service de police d’Ottawa, s’entretiennent avec deux hommes au sujet du forage d’un puits pour une petite école à Juba, au Soudan du Sud, durant l’opération Soprano (Photo: Sgt Norm McLean Canadian Forces Combat Camera)

Le colonel Martin Girard, alors chef d’état-major de la Mission des Nations Unies en Haïti (MINUSTAH), se promène en novembre 2008, dans les rues de Cité Soleil pour rencontrer des résidents( Photo: adjudant Carole Morissette, Caméra de combat des Forces canadiennes)

Plus de mille trois cents militaires canadiens sont présentement déployés en mission loin de leur foyer. En tout,  les Fores canadiennes mènent quatorze opérations expéditionnaires.

L’opération Attention, dont on vous abondamment parlé sur 45enord.ca, est sans doute l’opération la plus connue des Forces canadiennes. Elle est la contribution du Canada à la Mission de formation de l’OTAN en Afghanistan (MFO-A) qui fournit le soutien en formation et en développement professionnel aux forces de sécurité nationale de l’Afghanistan : l’Armée nationale afghane (ANA), la Force aérienne afghane (FAA) et la Police nationale afghane (PNA).

Mais il y a aussi plusieurs opérations qui ont toutes leur importance.

l’opération Artemis: la participation des Forces canadiennes (FC) aux opérations de sécurité maritime et de contre-terrorisme dans la région de la mer d’Arabie avec la force opérationnelle multinationale de la coalition CTF 150.

l’opération Kobold: l’équipe canadienne de la KFOR, la force de l’OTAN au Kosovo

l’opération Hamlet: la participation du Canada à la Mission des Nations Unies pour la stabilisation en Haïti.

l’opération Calumet: la contribution canadienne à la Force multinationale et Observateurs dans la péninsule du Sinaï

l’opération Gladius: la contribution canadienne à la FNUOD, la mission de l’ONUY à la frontière entre Israël et la Syrie

l’opération Jade: des observateurs militaires canadiens qui œuvrent au sein de l’Organisme des Nations Unies chargé de la surveillance de la trêve, la plus vieille mission de soutien de la paix de l’ONU, elle remonte à 1954

l’opération Proteus: l’équipe canadienne qui collabore avec le Coordonnateur de la sécurité des États-Unis (United States Security Coordinator) pour mettre sur pied des capacités de sécurité de l’Autorité palestinienne

l’opération Crocodile:  (et…oui, c’est en Afrique), le soutien canadien à la mission de soutien de la paix de l’ONU dans la République démocratique du Congo

l’opération Soprano: la participation du Canada à la Mission des Nations Unies au Soudan du Sud.

l’opération Saturn: le soutien canadien à la mission conjointe des Nations Unies et de l’Union africaine au Darfour

l’opération Sculture:  la participation canadienne à la mission britannique de conseil et d’entraînement en Sierra Leone

l’opération Snowgoose: les observateurs militaires canadiens qui œuvrent au sein de l’Organisme des Nations Unies chargé de la surveillance de la trêve, la plus vieille mission de soutien de la paix de l’ONU.(l’opération Snowgoose, dont les débuts remontent au mandat original des Nations Unies de 1964, est l’une des plus longues missions du Canada à l’étranger).

Et il faudrait ajouter aussi les membres de l’Équipe de liaison canadienne au quartier général du U.S. Central Command et les militaires canadiens intégrés au NORAD, le commandement de la défense aérospatiale nord-américaine.

Dans le cas d’opérations expéditionnaires de longue durée, les membres des forces opérationnelles font l’objet d’une rotation au moins une fois par année dans le cadre d’un processus baptisé « relève sur position ». Il reste que la période de service au sein d’une opération expéditionnaire va normalement de six à douze mois pendant lesquels les militaires canadiens sont loin de leur foyer.

En cette période de l’année, 45enord.ca souhaitent donc à tous et à toutes de joyeuses fêtes et, à la fin de leur mission, un bon retour à la maison.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>