Procès du major Darryl Watts: coupable de négligence et de lésions illégales

0
Le major Darryl Watts risque désormais une peine d’emprisonnement de dix ans (Photo: extrait CTV)

À son procès en cour martiale, le major Darryl Watts a été reconnu coupable de négligence dans l’exécution des tâches militaires et d’avoir infligé illégalement des lésions corporelles lors d’un incident qui est survenu en 2010 en Afghanistan et qui a coûté la vie au caporal Joshua Baker.

La cour martiale qui siégeait à Calgary, a en revanche déclaré que le major était non coupable d’homicide involontaire. L’officier n’a pas non plus été reconnu coupable de manquements à ses obligations.

Le 12 février 2010, quatre soldats avaient été blessés et le caporal Baker était décédé, dans l’explosion d’une mine anti-personnelle claymore C19, dans un centre d’entraînement dont il était responsable, près de Kandahar.

Lors de la lecture de la décision du jury, le réserviste de 44 ans, qui est aussi un pompier de Calgary, a étreint son épouse.

Le tribunal militaire doit maintenant déterminer quelle sera la sentence. La peine maximale prévue pour avoir infligé illégalement des lésions corporelle est l’emprisonnement pour dix ans. Pour avoir été reconnu coupable de négligence dans l’exécution des tâches militaires, il risque le renvoi dans le déshonneur des Forces canadiennes.

Le prononcé de la sentence se fera le 14 janvier 2013.

Darryl Watts qui fait partie du régiment King’s Own de Calgary, comparaissait depuis le 13 novembre au Mewata Armoury de Calgary.

Le jury, avait demandé quatre jours afin de conclure ses délibérations et rendre son verdict.

À lire aussi:

Le major Watts fait face à la cour martiale >>

Décès du caporal Baker: le major Watts plaide non-coupable >>

Le soldat Pylypow refuse de blâmer son supérieur, le major Watts, pour ses blessures >>

Fondateur de 45eNord.ca, Nicolas est passionné par la «chose militaire». Il suit les Forces armées canadiennes lors d’exercices ou d’opérations, au plus près de l’action.
#OpNANOOK #OpATTENTION #OpHAMLET #OpREASSURANCE #OpUNIFIER #OpIMPACT

Les commentaires sont fermés.