Syrie: plus de 60 civils tués dans un bombardement devant une boulangerie (MàJ)

0
En novembre dernier, une bombe explosait dans une quartier de la capitale syrienne, tuant 5 perosnnes et en blessant 30 (Photo: OSDH)
En novembre dernier, une bombe explosait dans une quartier de la capitale syrienne, tuant 5 personnes et en blessant 30 (Photo: OSDH)

Mise à Jour 12/24/12

Voici la mise à jour de ce lundi 24 décembre du massacre de la veille à Helfaya

L’OSDH rapporte avoir maintenant les noms de 43 personnes tuées lors du bombardement d’hier par les forces du régime près d’une boulangerie.

Parmi les 43 personnes dont l’OSDH a les noms, il y a 40 hommes et 3 femmes.

Des militants sur le terrain indiquent qu’il reste à identifier 15 autres personnes tuées.

Au moins soixante civils ont été tués dans un raid des chasseurs-bombardiers de l’armée syrienne sur Halfaya, dans la province de Hama, ce dimanche 23 décembre, rapporte l’Observatoire syrien des droits de l’Homme, alors que l’émissaire international Lakhdar Brahimi est arrivé ce dimanche à Damas pour tenter une nouvelle fois de trouver une solution au conflit.

L’armée de l’air aurait lâché ses bombes à proximité d’une file d’attente devant une boulangerie. Le bilan, précise l’OSDH, pourrait s’alourdir, car au moins 50 blessés se trouvent dans un état critique.

Le réseau de militants anti-régime des Comités locaux de coordination (LCC) affirme qu’il y a des femmes et des enfants parmi les victimes des bombes qui ont visé la boulangerie de la ville.

Les LCC explique que la ville rebelle d’Halfaya, assiégée par les forces gouvernementales, fait face à une crise humanitaire avec une pénurie de pain et que, au moment du bombardement, des dizaines d’habitants s’étaient rndus à la boulangerie après avoir été privés de pain pendant plusieurs jours.

Human Rights Watch avait déjà le 30 août dernier, accusé le régime Al-Assad de crimes de guerre. Le régime avait, disait l’organisation non-gouvernementale, lâché en trois semaines des bombes sur au moins dix boulangeries dans la seule province d’Alep, dans le nord du pays. Ces attaques contre les files d’attente à l’entrée des boulangeries ont tué des dizaines de civils, dit Human Rights Watch.

Depuis le début des hostilités, il y a maintenant 21 mois, les violences ont fait plus de 44 000 morts.

Halfaya, bombardement devant une boulangerie (Source: OSDH)

Nouvelliste et reporter à CKCV Québec et directeur de l’information à CFLS Lévis, dans les années 70, Jacques N. Godbout a aussi travaillé sur le terrain pour divers instituts de sondage. Intervieweur, animateur et recruteur, il a participé à plusieurs projets de recherche qualitative.

Les commentaires sont fermés.