Texte intégral de la proposition de constitution égyptienne soumise au référendum

0
La mosquée et université Al-Azhar, au caire, en Égypte (Photo: WikiCommons)
La mosquée et université Al-Azhar, au caire, en Égypte (Photo: WikiCommons)

Voici le texte intégral, traduit en anglais, de la version finale du projet de constitution soumis au Égyptiens aujourd’hui.

Le vote déterminera si l’Égypte deviendra un état religieux dirigé par le président Mohammed Morsi, issu des Frères musulmans et ses alliés ultra-conservateurs salafistes, ou gardera à la fois un caractère laïque et islamique.

 Version finale du projet de constitution égyptienne déposé par le président Morsi

Nous attirons votre attention sur les articles 2, 3, 4

Article 2,

L’islam est la religion d’Etat, sa langue officielle l’arabe, et les principes de la charia islamique sont la source principale de la législation.

Article 3,
Pour les chrétiens et les Juifs égyptiens, les principes de leurs lois religieuses sont la source principale de la législation dans les questions personnelles et religieuses, ainsi que dans le choix de leurs chefs spirituels.

Article 4,

Al-Azhar est un organisme indépendant islamique et il répond seul de ses affaires internes. Son champ d’application couvre la nation musulmane et le monde entier. Il propage  les études religieuses et l’appel à l’Islam. L’État garantit les fonds suffisants pour qu’il puisse atteindre ses objectifs. La loi détermine la méthode de sélection du Grand Imam d’Al-Azhar, qui est indépendant et ne peut être démis de ses fonctions.
L’avis du Conseil d’Al-Azhar et des érudits du Grand Imam doivent être pris dans les domaines liés à la charia islamique.

Note: Al-Azhar, est la mosquée et université islamique égyptienne qui fait aurorité en matière de religion, non seulement au Caire mais dans tout le monde musulman.

Lire aussi:

Référendum égyptien: 120 000 soldats pour protéger les bureaux de vote (MàJ) >>

Nouvelliste et reporter à CKCV Québec et directeur de l’information à CFLS Lévis, dans les années 70, Jacques N. Godbout a aussi travaillé sur le terrain pour divers instituts de sondage. Intervieweur, animateur et recruteur, il a participé à plusieurs projets de recherche qualitative.

Les commentaires sont fermés.