Accord de paix entre les rebelles du Séléka et le gouvernement centrafricain

0

Le président centrafricain, François Bozizé, et les rebelles de la coalition de la Séléka sont parvenus à un accord, en ce vendredi 11 janvier, dans la capitale gabonaise. Les rebelles ont renoncé à obtenir le départ de François Bozizé, l’accord signé à Libreville prévoyant même qu’il sera maintenu à son poste jusqu’à la fin de son mandat en 2016.

En retour, les rebelles participeront à la constitution d’un gouvernement de transition. Le futur premier ministre, pour sa part, sera issu de l’opposition démocratique et François Bozizé ne pourra pas le révoquer pendant la transition.

L’accord prévoit un cessez-le-feu et « le retrait de toutes les forces militaires étrangères » de Centrafrique à l’exception des Forces africaines d’interposition (Fomac).

À la fin de la période de transition, d’une durée probable douze mois, auront lieu des élections législatives.

Lire l’article du Nouvel Observateur >>

Nouvelliste et reporter à CKCV Québec et directeur de l’information à CFLS Lévis, dans les années 70, Jacques N. Godbout a aussi travaillé sur le terrain pour divers instituts de sondage. Intervieweur, animateur et recruteur, il a participé à plusieurs projets de recherche qualitative.

Les commentaires sont fermés.