Accrochages à la frontière: l’Inde et le Pakistan s’accusent mutuellement de provocation

0

Deux soldats indiens ont été tués mardi par l’armée pakistanaise au Cachemire, près de la frontière contestée entre les deux pays, et l’un deux a été mutilé, rapportait l’AFP le 8 janvier, citant l’armée indienne.

Des échanges de coups de feu entre les soldats des deux armées de ces pays rivaux se sont produits vers midi (06h30 GMT) après qu’une patrouille indienne a découvert des troupes pakistanaises ayant pénétré à environ 500 mètres à l’intérieur du territoire indien.

Le ministère indien de la Défense a condamné « un geste de provocation », mais, à Islamabad, un porte-parole de l’armée pakistanaise a démenti ce qu’il a qualifié d' »allégation indienne de coup de feu injustifié », sans vouloir développer davantage.

Dimanche, le Pakistan avait affirmé que des troupes indiennes avaient traversé la frontière de facto, connue sous le nom de ligne de contrôle. L’Inde avait alors démenti avoir franchi la ligne de contrôle, indiquant avoir riposté avec des armes à feu légères après des tirs de mortier pakistanais ayant touché une maison dans un village.

Des trois guerres ayant opposé l’Inde et le Pakistan depuis leur indépendance en 1947, deux concernaient le Cachemire, que revendiquent les deux pays dont chacun administre une partie.

Lire l’article du Nouvel Observateur >

Nouvelliste et reporter à CKCV Québec et directeur de l’information à CFLS Lévis, dans les années 70, Jacques N. Godbout a aussi travaillé sur le terrain pour divers instituts de sondage. Intervieweur, animateur et recruteur, il a participé à plusieurs projets de recherche qualitative.

Les commentaires sont fermés.