Ban Ki-Moon se réjouit des engagements des donateurs pour la Syrie

1

Lors d’une conférence de donateurs organisée, ce mercredi, au Koweït, plus de 1,5 milliards $ ont été promis pour venir en aide aux civils syriens. Le secrétaire général des Nations Unies, Ban Ki-Moon, a salué ce geste, assurant avoir «dépassé» son objectif initial.

Plus de 60 pays se sont réunis, ce mercredi, dans la capitale koweitienne, à l’appel de l’ONU afin de réunir des fonds en faveur de l’aide humanitaire déployée en Syrie.

Avec des engagements fixés à plus de 1,5 milliard $, Ban Ki-Moon se félicite d’une telle présence internationale. «J’ai le plaisir de vous annoncer que nous avons dépassé notre objectif», a-t-il déclaré en clôture de la conférence.

«Nous avons amené un message d’espoir aux millions de syriens qui ont été touchés par cette terrible crise. Les Nations Unies vont s’assurer que ces fonds seront correctement utilisés afin de combler les besoins pour sauver la vie du peuple syrien», a ajouté le secrétaire générale de l’ONU.

1 milliard $ pour les réfugiés, 500 millions $ pour l’aide humanitaire

Parmi l’ensemble des dons reçus, 1 milliard $ est prévu afin de venir en aide aux quelques 700 000 réfugiés syriens qui ont fui leur pays en guerre. Ce chiffre pourrait même atteindre 1,1 million en juin prochain si le conflit ne cesse pas, selon l’ONU.

500 millions $ seront, eux, utilisés pour renforcer l’aide humanitaire au cœur du pays. Ban Ki-Moon a, par ailleurs, assuré que la situation intérieure devenait «catastrophique».

De plus, le Koweït, hôte de cette conférence, l’Arabie Saoudite et les Emirats Arabes Unis se sont chacun engagés à verser 300 millions $ pour soutenir l’aide humanitaire en Syrie, frappé depuis 22 mois par un conflit armé.

De son côté, la Commission Européenne avait annoncé, ce mardi, qu’elle apporterait un nouveau soutien à hauteur de 135 millions $, portant à 270 millions $ l’aide européenne aux civils syriens.

Pour leur part, les Etats-Unis se sont engagés à débloquer 155 millions $, en plus des 210 millions $ déjà promis pour soutenir l’aide humanitaire en Syrie.

Julian Fantino: «Une solution politique doit être trouvée» 

Présent à Koweït, ce mercredi, le ministre canadien de la Coopération internationale, Julian Fantino, a assuré le soutien du Canada à hauteur de 25 millions $, s’ajoutant aux 23,5 millions $ apportés l’an dernier. «Cette aide humanitaire permettra de fournir de la nourriture, une protection et un soutien aux personnes touchées par le conflit en Syrie», a-t-il déclaré lors de la conférence.

Pour autant, le ministre canadien assure qu’une participation financière ne permettra pas, à elle seule, de pérenniser la situation. «Nous savons tous que cette aide humanitaire n’est pas suffisante : une solution politique doit être trouvée afin de mettre fin au conflit en cours», a déclaré Julian Fantino.

Il a également ajouté que «toutes les parties doivent soutenir les efforts déployés par Lahkdar Brahimi, envoyé spécial conjoint, pour mettre fin à ce bain de sang et faciliter une transition politique inclusive dirigée par la Syrie.»

Une conférence de donateurs pour aider les… par euronews-fr

A lire aussi:

455 millions $ promis en aide au Mali lors de la Conférence de donateurs >>

L’opposition syrienne veut «500 millions $» et «des armes» >>

Journaliste pour 45eNord.ca, Gaëtan Barralon étudie les nouvelles pratiques journalistiques à l’Université Lumière Lyon 2 (France). Titulaire d’une licence en Information­-Communication, Gaëtan s’intéresse aux enjeux internationaux à travers l’analyse des différents conflits mondiaux.

DiscussionUn commentaire

  1. Ban Ki-Moon est un doux rêveur, inefficace à l’image de l’ONU. Ne se rend-il pas compte qu’en Syrie, ce sont les djihadistes de l’EILL qui sont en train de prendre le pouvoir? Idem en Irak. L’Occident a déjà laissé aller les choses beaucoup trop loin.