Centrafrique: la rébellion négociera, ou pas: incertitudes sur la tenue des négociations

0

Des pourparlers devraient avoir lieu les dans les prochains jours à Libreville sous l’égide de la Communauté des États de l’Afrique centrale (CEEAC) pour régler la crise en Centrafrique ouverte par la rébellion du mouvement Séléka dont les forces sont parvenues, en quelques semaines à peine, aux portes de Bangui, la capitale.

Ces discussions avaient été proposées la semaine dernière par le président centrafricain François Bozizé lui-même, suite à une médiation du président de l’Union africaine, le président béninois Thomas Boni Yayi.

Les rebelles du Séléka se trouvaient alors à seulement 160 kilomètres de Bangui, protégée par un verrou de la Force multinationale d’Afrique Centrale (FOMAC), composée en grande partie d’unités tchadiennes rompues au combat.

Certaines composantes de la rébellion, dont son porte-parole, Éric Massi, ont démenti l’envoi d’une délégation à Libreville mais, du côté de la CEEAC, on annonce toujours l’arrivée d’une délégation de la rébellion dans la capitale gabonaise. Le secrétaire adjoint de la CEEAC (le général Guy-Pierre Garcia) a un contact ferme avec les rebelles et leur chef Michel Djotodia a pris la décision: ils partiront le 6 pour Libreville et seront au nombre de dix, rapportait pour sa part l’AFP cette semaine.

Roland Marchal, politologue au Centre d’études et de recherches internationales (CERI, Sciences Po) spécialiste de l’Afrique sub-saharienne, fait le point sur la situation dans le quotidien français Le Monde, à quelques jours du début des pourparlers, qui devraient s’amorcer le mardi 8 janvier.

Lire l’article dans Le Monde >>

À lire aussi:

Centrafrique: la rébellion Séléka accepte de négocier et le président limoge son fils >>

Nouvelliste et reporter à CKCV Québec et directeur de l’information à CFLS Lévis, dans les années 70, Jacques N. Godbout a aussi travaillé sur le terrain pour divers instituts de sondage. Intervieweur, animateur et recruteur, il a participé à plusieurs projets de recherche qualitative.

Les commentaires sont fermés.