Décès du caporal Baker: Paul Ravensdale plaide non-coupable

0
Une vidéo présentée à la cour martiale du major Watts montre l'explosion qui a tuée le caporal Baker (Photo: extrait vidéo, courtoisie Forces canadiennes)
Une vidéo présentée à la cour martiale du major Watts montre l’explosion qui a tuée le caporal Baker (Photo: extrait vidéo, courtoisie Forces canadiennes)

Un ancien officier des Forces canadiennes a plaidé non coupable à six accusations en lien avec un accident de formation qui a coûté la vie à un militaire en Afghanistan.

Paul Ravensdale est accusé d’homicide involontaire coupable, l’infliction illégale de lésions corporelles, de deux chefs de manquement à une obligation et deux chefs de négligence d’une tâche ou d’une mission militaire.

Il est allégué par l’accusation que les procédures de sécurité n’ont pas été correctement appliquées lors de la planification et de l’exécution des activités sur le champ de tir le 12 février 2010, alors que quatre soldats avaient été blessés et le caporal Baker était décédé, dans l’explosion d’une mine anti-personnelle claymore C19, dans un centre d’entraînement dont étaient responsables le major Lunney et ses deux subordonnés, le major (capitaine à l’époque) Watts et l’adjudant Ravensdale.

L’ancien adjudant, est apparu dans des vêtements civils lundi à la cour martiale à la Base des Forces Canadiennes de Shilo, au Manitoba. Il a déclaré «non coupable votre honneur» pour chacun des six chefs d’accusation.

La cour martiale devrait durer trois semaines.

Trois officiers ont été initialement accusé en lien avec l’explosion de la mine qui a coûté la vie au caporal Baker.

Le major Darryl Watts a été reconnu non coupable d’homicide involontaire et de deux chefs de manquement à une obligation, mais il a été reconnu coupable d’avoir causé illégalement des lésions corporelles et de négligence dans l’exécution d’une tâche militaire. Il connaîtra sa sentence le 20 février prochain.

Devant la cour martiale, le capitaine (major à l’époque) Lunney, a plaidé coupable en cour martiale le 13 septembre 2012 à une accusation d’exécution négligente d’une tâche militaire en relation avec le même incident et a été condamné à une rétrogradation au grade effectif de capitaine et à un blâme.

Fondateur de 45eNord.ca, Nicolas est passionné par la «chose militaire». Il suit les Forces armées canadiennes lors d’exercices ou d’opérations, au plus près de l’action.
#OpNANOOK #OpATTENTION #OpHAMLET #OpREASSURANCE #OpUNIFIER #OpIMPACT

Les commentaires sont fermés.