En visite à Londres, Panetta déclare que l’OTAN est à un tournant de son histoire

1

Le secrétaire à la Défense, Leon E. Panetta, a prononcé un discours le vendredi 18 janvier sur la question de la nouvelle vocation de l’OTAN au King College, à Londres, 4e étape de sa tournée européenne qui l’a menée jusqu’ici à Lisbonne, Madrid et Rome

Les pays de l’OTAN se sont réunis en 1949 pour établir une défense commune contre la superpuissance soviétique, disparue depuis. Maintenant, a souligné le secrétaire américain, l’alliance – si elle veut rester alliance multilatérale de sécurité capable, efficace et durable, doit se préparer à répondre rapidement à un large éventail de menaces de sécurité alors même que les pays membres, coupent dans leur budget de défense.

Le public composé d’étudiants et de membres du corps professoral du Département d’études sur la guerre du King College, et le secrétaire américain a souligné que c’est tout spécialement à ces jeunes leaders qu’il voulait s’adresser. L’OTAN, vieille de plus de 60 ans, demeure « le fondement des partenariats de l’Amérique sur la planète « , a-t-il déclaré, « Mais aujourd’hui, après plus de 11 années de guerre, je crois que nous sommes à un nouveau tournant dans l’histoire de l’alliance transatlantique. »

« L’essentiel, c’est qu’aucune nation ne peut faire face aux menaces … seul », a-t-il ajouté. « En transformant ses capacités, l’OTAN doit développer la coopération novatrice, investir dans de nouvelles frontières et créer des partenariats régionaux.(…) La coopération innovatrice comprend le positionnement des forces et des équipements équiper afin qu’ils puissent répondre aux menaces rapidement et efficacement.(…) Par exemple le Département de la Défense a redéployé deux brigades de l’armée hors d’Europe. »

Par ailleurs, sur l’affaire de l’attaque et de la prise d’otages en Algérie par un groupe islamiste lié à Al-Qaïda, en représailles pour l’intervention militaire au Mali, Leon Panetta a adressé une mise en garde aux terroristes, déclarant qu’il n’y aurait « Pas de sanctuaire pour les terroristes ».

« Ceux qui attaquent sans raison notre pays et notre peuple n’auront aucun endroit où se cacher. (…) »Quelles que soient les motivations des preneurs d’otages, il n’y a aucune justification au fait de kidnapper et de tuer des innocents », a-t-il poursuivi, ajoutant que les Etats-Unis « travaillaient 24h sur 24 » pour que leurs concitoyens puissent rentrer sains et saufs et allaient « poursuivre (leurs) consultations étroites avec le gouvernement algérien ».

À lire aussi:

Panetta, en visite en Italie, parle de la guerre au Mali et de la prise d’otages en Algérie >>

Nouvelliste et reporter à CKCV Québec et directeur de l’information à CFLS Lévis, dans les années 70, Jacques N. Godbout a aussi travaillé sur le terrain pour divers instituts de sondage. Intervieweur, animateur et recruteur, il a participé à plusieurs projets de recherche qualitative.

Les commentaires sont fermés.