Essais nucléaires: ce n’est pas du bluff, les Nord-Coréens sont prêts, dit une étude

0

Des images satellite et une analyse parue ce vendredi 25 janvier sur le site de l’Institut américano-coréen de la Johns Hopkins School of Advanced International Studies, indiquent que la Corée du Nord pourrait être presque prête à exécuter sa menace de procéder à un essai nucléaire.

La puissante Commission de défense nationale de la Corée du Nord avait révélé hier qu’elle comptait mener des essais nucléaires après que le Conseil de sécurité de l’ONU eut adopté à l’unanimité une résolution renforçant les sanctions contre la Corée du Nord en réponse à son  lancement en décembre dernier d’une fusée à longue portée.

La Commission parlait, dans un communiqué publié par l’agence officielle KCNA, d’une « nouvelle phase » de combat contre les États-Unis, qui conservent 28 000 soldats en Corée du Sud et à qui les Nord-Coréens reprochent d’avoir fait adopter la résolution pour punir Pyongyang.

L’Institut américano-coréen (USKI) de la School of Advanced International Studies de l’Université John Hopkins, qui a publié cette analyse qui porte à croire que la Corée du Nord ne bluffe pas et qu’elle est prête à mettre sa menace à éxécution, fait partie d’un vaste programme qui a débuté en 2006 et dont l’objectif est une meilleure compréhension de la Corée du Nord de la part des Américains.

Nous pouvons voir sur le site Web de l’Institut les images du site Punggye-ri, où des essais nucléaires ont été effectués en 2006 et 2009. Ces images révèlent que, le mois dernier, les routes enneigées ont été déblayées et que les Nord-Coréens ont scellé un tunnel dans une montagne à l’intérieur de laquelle il devraient faire exploser un engin nucléaire.

Lire l’article sur 38 North >>

À lire aussi:

La Corée du Nord réitère son intention de faire un nouvel essai nucléaire >>

Tests de missiles: la Corée du Nord fait fi des sanctions et poursuivra les tirs >> 

Nouvelliste et reporter à CKCV Québec et directeur de l’information à CFLS Lévis, dans les années 70, Jacques N. Godbout a aussi travaillé sur le terrain pour divers instituts de sondage. Intervieweur, animateur et recruteur, il a participé à plusieurs projets de recherche qualitative.

Les commentaires sont fermés.