Irak: 42 morts lors d’un attentat suicide dans une mosquée en pleines funérailles

0
La semaine dernière, des dizaines de chiites sont morts dans une série d'attentats en Irak (Photo: Pardaphash)
La semaine dernière, des dizaines de chiites sont morts dans une série d’attentats en Irak (Photo: Pardaphash)

Au moins 42 personnes ont été tuées et 75 blessées ce mercredi 23 janvier dans un attentat suicide dans la mosquée Saïda al-Chouhada à Touz Khourmatou, à 175 km au nord de Bagdad, alors que s’y déroulaient les funérailles d’un homme tué la veille par balles et qui était le beau-frère d’un responsable politique local, rapporte l’AFP.

Le maire de la ville a précisé que le kamikaze était parvenu à entrer et à se faire exploser au milieu des fidèles endeuillés.

Se trouvaient parmi les blessés plusieurs chefs tribaux et dirigeants locaux, dont Ali Hachem Moukhtar, vice-président du Front turkmène irakien et membre du conseil régional de Salaheddine.

En Irak, des extrémistes sunnites, notamment liés à Al-Qaïda, prennent régulièrement pour cible des responsables politiques, la communauté chiite et les forces de sécurité. Toutefois, pour le moment du moins, l’attaque n’a pas été revendiqué.

Elle fait suite à une série d’attentats à Bagdad et dans ses environs qui a fait 26 morts mardi, mettant fin à quelques jours d’accalmie après plusieurs autres vagues d’attentats la semaine passée.

Cette série de violence a lieu sur fond de crise politique: les institutions politiques sont quasi-paralysées au moment où le premier ministre chiite Nouri al-Maliki se bute à la colère de la minorité sunnite, des kurdes et des chiites, membres de son gouvernement, qui l’accusent d’accaparer le pouvoir.

La semaine dernière, , alors que plus de 30 personnes avaient été tuées et de nombreuses autres blessées dans un attentat-suicide et plusieurs autres attaques à la bombe à Kirkuk et Tuz Khurmato, dans le nord du pays, ainsi qu’à Bagdad, le représentant spécial du secrétaire général des Nations Unies pour l’Irak, Martin Kobler, avait fermement condamné la vague d’attaques perpétrées dans des lieux publics très fréquentées et qui ont fait des dizaines de morts et de blessés.

«Je suis particulièrement inquiet que les attaques commises dans des zones internes contestées puissent aggraver les tensions», avait-il alors déclaré dans un communiqué de presse.

Cette vague de violence n’est que la dernière d’une longue série en Irak , qui est le théâtre d’attentats meurtriers depuis plusieurs années.

À lire aussi:

Irak: 19 morts dans une série d’attentats, à la veille de Muharram >>

Irak: 32 morts dans une série d’attentats >>

Nouvelliste et reporter à CKCV Québec et directeur de l’information à CFLS Lévis, dans les années 70, Jacques N. Godbout a aussi travaillé sur le terrain pour divers instituts de sondage. Intervieweur, animateur et recruteur, il a participé à plusieurs projets de recherche qualitative.

Les commentaires sont fermés.