La Corée du Sud lance son premier satellite dans l’espace

0

Le pays rejoint le club des puissances spatiales un peu plus d’un mois après son voisin nord-coréen. Un succès qui permet de poursuivre le développement d’un programme spatial ambitieux.

La Corée du Sud est entrée mercredi dans le club restreint des pays ayant réussi à mettre un objet sur orbite, rejoignant la Russie, les États-Unis, la France, le Japon, la Chine, la Grande-Bretagne, l’Inde, Israël, l’Iran et la Corée du Nord. La fusée sud-coréenne a décollé à 8h de la base de Naro, dans le sud du pays, avant de libérer neuf minutes plus tard le satellite scientifique STSAT-2C d’une centaine de kilos qui doit recueillir des données sur les radiations cosmiques. Le ministre des sciences Lee Ju-Ho a évoqué un «succès pour tout le peuple» sud-coréen.

Lire l’article sur LeFigaro.fr >>

A lire aussi :

La Corée du Nord réitère son intention de faire un nouvel essai nucléaire >>

Journaliste pour 45eNord.ca, Gaëtan Barralon étudie les nouvelles pratiques journalistiques à l'Université Lumière Lyon 2 (France). Titulaire d'une licence en Information­-Communication, Gaëtan s'intéresse aux enjeux internationaux à travers l'analyse des différents conflits mondiaux.

Les commentaires sont fermés.