Le ministre John Baird, hôte d’une discussion sur le Mali

0
Rencontre diplomatique à Ottawa sur la situation au Mali (Photo: AECIC)
Rencontre diplomatique à Ottawa sur la situation au Mali (Photo: AECIC)

Le ministre des Affaires étrangères John Baird a rencontré l’ambassadrice du Mali au Canada, Mme Traoré Ami Diallo, l’ambassadeur de France au Canada, M. Philippe Zeller, ainsi que l’ambassadeur de Côte d’Ivoire au Canada, M. N’Goran Kouamé, afin de discuter avec eux de la situation au Mali. La Côte d’Ivoire préside actuellement la Communauté économique des États d’Afrique de l’Ouest.

Cette rencontre suit une discussion que le ministre Baird a eue avec son homologue français, le ministre Laurent Fabius.

«Pour moi, c’est une très bonne occasion d’écoutant ce qu’il se dit de la situation sur le terrain, les grands efforts que fait notre ami et allié la France», a déclaré le ministre au trio des ambassadeurs dans les remarques préliminaires.

L’ambassadeur Philippe Zeller a déclaré que la contribution du Canada via l’envoi d’un avion de transport militaire C-17 (CC-177) pourrait être étendue au-delà de l’engagement initial d’une semaine.

«Il est possible que cet avion, qui vient de Trenton en direction du sud de la France, pourrait être utilisé pour un peu plus de temps», a déclaré mercredi l’envoyé juste après que le président François Hollande, a parlé au Premier ministre Stephen Harper par téléphone.

L’envoi d’avions supplémentaires «fait partie des demandes», a-t-il précisé.

À La Presse Canadienne, l’ambassadeur français a déclaré que son pays est reconnaissant de la contribution du Canada d’un avion de transport militaire à la mission au Mali, mais que de l’argent est nécessaire pour soutenir la force internationale, qui sera éventuellement renforcé par 2 500 soldats français.

«Bien sûr, c’est au Canada de décider», a rajouté Philippe Zeller.

Le Canada se dit profondément préoccupé par les évènements récents dans le nord du Mali.

«La mise en place d’un refuge pour les groupes terroristes dans le nord du Mali préoccupe vivement la communauté internationale. Le Canada n’envisage pas d’intervenir directement au Mali dans le cadre d’une mission militaire, mais il fournit un soutien logistique limité et clairement défini pour aider les forces armées qui interviennent dans ce pays, et ce, conformément à la résolution 2085 du Conseil de sécurité des Nations Unies.

Le Canada poursuivra son engagement diplomatique, comme il le fait depuis le coup d’État de mars 2012, tout en surveillant étroitement la situation sur le terrain afin de déterminer les besoins humanitaires.»

Fondateur de 45eNord.ca, Nicolas est passionné par la «chose militaire». Il suit les Forces armées canadiennes lors d'exercices ou d'opérations, au plus près de l'action. #OpNANOOK #OpATTENTION #OpHAMLET #OpREASSURANCE #OpUNIFIER #OpIMPACT

Les commentaires sont fermés.