Le premier pilote du Canada a été intronisé au Panthéon des sciences et du génie

0

Le site de l’Aviation royale canadienne consacre ce jeudi 3 janvier un article à J.A.D. McCurdy, le premier pilote du Canada et le premier homme à effectuer un vol d’avion au Canada et qui a été intronisé au Panthéon canadien des sciences et du génie.

M. McCurdy a obtenu un diplôme en génie mécanique en 1906 de l’Université de Toronto et fut l’étudiant le plus jeune à être admis à cette université. Après sa carrière dans l’aviation, M. McCurdy a été nommé lieutenant-gouverneur de la Nouvelle-Écosse, poste qu’il a ocupé de 1947 à 1952.

Reconnu comme l’un des pères fondateurs de l’aviation canadienne, il était le pilote le plus âgé lorsqu’il est décédé le 25 juin 1961 à Montréal.

M. McCurdy a été enterré avec tous les honneurs militaires dans son village natal de Baddeck (Nouvelle-Écosse), situé sur la rive du lac Bras d’Or, d’où il a réalisé son vol historique à bord de l’appareil Silver Dart le 23 février 1909.

Accompagné de son épouse, Gerald Haddon, colonel honoraire de L’École de technologie et du génie aérospatial des Forces canadiennes de la 16e Escadre Borden (Ontario), avait représenté son grand-père au cours de la cérémonie d’intronisation qui s’étati déroulé au Musée des sciences et de la technolgie du Canada à la fin de l’année qui vient de se terminer. Il avait reçu à cette occasion un cristal taillé à la main ainsi qu’une proclamation du premier ministre Stephen Harper soulignant certaines des premières de M. McCurdy dans l’histoire de l’aviation.

« Le fait que le Canada rende également hommage aux immenses contributions de J.A.D. McCurdy dans le domaine de l’aéronautique, consolidant ainsi sa place dans l’histoire en tant que fondateur principal de l’aviation canadienne, est très satisfaisant », avait alors déclaré le colonel honoraire Haddon, ajoutant « Pouvoir représenter mon grand-père au cours de cette occasion unique qu’est son intronisation a été un honneur spécial dont je suis immensément fier.»

Nouvelliste et reporter à CKCV Québec et directeur de l’information à CFLS Lévis, dans les années 70, Jacques N. Godbout a aussi travaillé sur le terrain pour divers instituts de sondage. Intervieweur, animateur et recruteur, il a participé à plusieurs projets de recherche qualitative.

Les commentaires sont fermés.