Le remorquage du NCSM Athabaskan vers Halifax se poursuit

0
Le Navire canadien de Sa Majesté (NCSM) Halifax et le NCSM Athabaskan en janvier 2010 voguent vers Haïti dans le cadre de l’opération HESTIA (Photo : Enseigne de vaisseau de 1re classe Mike Organ, NCSM Halifax)
Le Navire canadien de Sa Majesté (NCSM) Halifax et le NCSM Athabaskan en janvier 2010 voguent vers Haïti dans le cadre de l’opération HESTIA (Photo : Enseigne de vaisseau de 1re classe Mike Organ, NCSM Halifax)

Le NCSM) Athabaskan, qui avait subi des dommages lorsqu’il était parti à la dérives quand le câble le reliant au remorqueur qui le conduisait de Port Weller, en Ontario, à Halifax, en Nouvelle-Écosse, s’était rompu, a quitté North Sydney, en Nouvelle-Écosse, autour de 8h30, heure des Maritimes, le 13 janvier pour être remorqué jusqu’à sa destination, a annoncé la Marine canadienne.

L’Athabaskan était remorqué vers son port d’attache, après qu’eut été complétée la majeure partie du carénage de ce navire de guerre de classe Iroquois, mais, le vendredi 27 décembre 2012, le câble le reliant à son remorqueur s’était rompu alors que les conditions météorologiques étaient particulièrement difficiles, les vents violents et la mer agitée.

Une fois relié de nouveau au remorqueur, après avoir dérivé plusieurs heures, le NCSM Athabaskan avait alors été conduit à North Sydney, à l’abri de la tempête, évitant ainsi une pression excessive sur le câble de remorquage.

Après l’incident, une équipe de spécialistes des Forces maritimes de l’Atlantique a procédé à une évaluation technique de l’état du navire pour s’assurer qu’il était dans un état permettant de le remorquer jusqu’à Halifax.

Le NCSM Athabaskan se dirige donc maintenant de nouveau vers son port d’attache.

La sécurité de l’équipage des remorqueurs et de navires est d’une importance primordiale dans le transit et les considérations de sécurité l’emportent sur toutes les autres, précise un communiqué de la Marine.

Le remorquage devrait de l’Athabaskan devrait maintenant prendre entre deux et trois jours avant qu’il arrive à Halifax.

À lire aussi:

Le NCSM Athabaskan a subi des dommages à la coque qui retardent sa réfection >>

Nouvelliste et reporter à CKCV Québec et directeur de l’information à CFLS Lévis, dans les années 70, Jacques N. Godbout a aussi travaillé sur le terrain pour divers instituts de sondage. Intervieweur, animateur et recruteur, il a participé à plusieurs projets de recherche qualitative.

Les commentaires sont fermés.