Le soutien américain à l’opération française au Mali est encore timide

0

Les États-Unis affirment avoir fourni un soutien précieux en termes de renseignement aux forces françaises au Mali, ils ont ont aussi participé à l’acheminement des troupes et du matériel français vers ce pays, mais la France en attend davantage.

Elle a besoin notamment de plus de ravitailleurs en vol pour ses avions de chasse.


Opération Serval:ravitaillement en vol par avion C135 F d’un avion Rafale engagé depuis le Tchad pour effectuer une frappe sur des objectifs ciblés au Mali (source: Forces françaises)

Les Américains disent partager l’objectif français d’empêcher les terroristes de disposer d’un repaire dans la région et soutenir l’opération française, mais ils sont hésitants et, avant même le début de l’opération militaire, les États-Unis ont freiné pendant des mois face à une éventuelle intervention internationale au Mali.

Le général Ham, commandant du US Africa Command, s’était même prononcé en décembre dernier contre une intervention militaire, la jugeant prématurée compte tenu de l’état d’impréparation des troupes ouest-africaines qui étaient censées mener le combat.

Barack Obama avait limité en 2011 la participation des États-Unis à l’intervention de l’Otan en Libye, où la France était en pointe et qui a contribué à la chute de Mouammar Kadhafi. Il continue aussi maintenant de résister aux pressions en faveur d’un plus grand soutien aux rebelles syriens cherchant à renverser Bachar al Assad.

Après l’Irak et l’Afghanistan, les États-Unis sont-ils devenus allergiques aux interventions militaires à l’étranger ou craignent-ils simplement l’enlisement?

Lire l’analyse du Nouvel-Observateur >>

À lire aussi:

Le général américain Carter Ham contre une intervention militaire au Mali >>

Nouvelliste et reporter à CKCV Québec et directeur de l’information à CFLS Lévis, dans les années 70, Jacques N. Godbout a aussi travaillé sur le terrain pour divers instituts de sondage. Intervieweur, animateur et recruteur, il a participé à plusieurs projets de recherche qualitative.

Les commentaires sont fermés.