Les femmes enfin autorisées à combattre dans l’US Army

2
Un soldat américain aide une de ses collègues à enfiler sa veste de protection (US Air Force Photo/Tech. Sgt. Jason W. Edwards)
Un soldat américain aide une de ses collègues à enfiler sa veste de protection (US Air Force Photo/Tech. Sgt. Jason W. Edwards)

C’est fait! Le secrétaire à la Défense Leon Panetta a annoncé que l’armée américaine a officiellement levé jeudi l’interdiction faite aux femmes de prendre part aux combats.

Lors d’une conférence de presse, Leon Panetta accompagné du général Martin Dempsey a ainsi déclaré «avoir le plaisir» d’annoncer la levée de l’interdiction faite aux femmes de prendre part aux combats.

«L’objectif du département [à la Défense], en abrogeant cette règle, est de s’assurer que les missions soient accomplies par les personnes les mieux qualifiées et les plus capables, indépendamment de leur sexe», a indiqué M. Panetta.

À la fin du mois de novembre dernier, un groupe de femmes militaires avait déposé plainte contre le gouvernement fédéral. Elles reprochaient aux autorités de leur interdire de participer à des opérations de combat, un règlement «daté» qu’elles jugent discriminatoire.

Jusqu’à aujourd’hui, les femmes ne pouvaient pas servir dans une section d’infanterie ou encore conduire un char. Cependant, et malgré l’interdiction nombre d’entre elles ont été déployées en Irak et en Afghanistan, un conflit sans véritable ligne de front face à un ennemi qui se fond dans la population civile.

Les femmes, autorisées à servir par exemple comme infirmière ou officier de renseignement, ont donc été confrontées au combat.

Des données du Pentagone datant de février 2012 montrent que 144 femmes ont été tuées, dont 79 au combat depuis 2001. Plus de 280 000 Américaines ont servi en Irak et en Afghanistan sur la période, soit 12% des effectifs déployés.

La décision de Leon Panetta «reflète la réalité des opérations militaires au XXIe siècle», s’est félicité le sénateur Carl Levin, président de la commission de la Défense.

Pour son collègue démocrate Mark Warner, «il est normal de reconnaître les réalités du combat militaire moderne» et le rôle des femmes qui «ont démontré leur compétence et leur bravoure à de nombreuses reprises».

Australie et Canada

En août dernier, un rapport d’Élisabeth Broderick, déléguée nationale australienne à la lutte contre les discriminations sexuelles, préconisait que l’armée australienne établisse des quotas pour l’incorporation de femmes afin de réduire les discriminations, les violences et les brimades dont elles sont l’objet.

À lire aussi:

Australie: un quota de femmes dans l’armée, recommande un rapport >>

Femmes au combat: une délégation canadienne se rend en Australie >>

Fondateur de 45eNord.ca, Nicolas est passionné par la «chose militaire». Il suit les Forces armées canadiennes lors d'exercices ou d'opérations, au plus près de l'action. #OpNANOOK #OpATTENTION #OpHAMLET #OpREASSURANCE #OpUNIFIER #OpIMPACT

Discussion2 commentaires