Les Forces spéciales canadiennes sont bien au Mali

91
Des candidats pour le Régiment canadien des opérations spéciales (RCOS) investissent un groupe de bâtiments dans le cadre d’un exercice.Le Commandement Forces d’opérations spéciales du Canada (COMFOSCAN) est dotée des moyens nécessaires pour combattre le terrorisme partout dans le monde (Photo: Sgt John Nicholson, Caméra de combat)
Des candidats pour le Régiment canadien des opérations spéciales (RCOS) investissent un groupe de bâtiments dans le cadre d’un exercice.Le Commandement Forces d’opérations spéciales du Canada (COMFOSCAN) est dotée des moyens nécessaires pour combattre le terrorisme partout dans le monde (Photo: Sgt John Nicholson, Caméra de combat)
Temps de lecture estimé : 2 minutes
Des candidats pour le Régiment canadien des opérations spéciales (RCOS) investissent un groupe de bâtiments dans le cadre d’un exercice.Le Commandement Forces d’opérations spéciales du Canada (COMFOSCAN) est dotée des moyens nécessaires pour combattre le terrorisme partout dans le monde (Photo: Sgt John Nicholson, Caméra de combat)
Des candidats pour le Régiment canadien des opérations spéciales (RCOS) investissent un groupe de bâtiments dans le cadre d’un exercice. (Sgt John Nicholson, Caméra de combat)

Selon ce qu’a appris CBC News et que 45eNord.ca a pu confirmer, les forces spéciales canadiennes sont actuellement au Mali pour protéger les intérêts canadiens.

Mise à jour à 19h20: Le major Douglas MacNair, porte-parole du Commandement des Forces d’opérations spéciales du Canada a indiqué à 45eNord.ca qu’il n’y aura pas de mission de combat au Mali.

«Des mesures ont été prises pour assurer notre mission et que nos Canadiens sont protégés. Nous ne pouvons pas commenter sur les détails pour des raisons de sécurité», a écrit le major dans un courriel.

à 19h55: Le chef de l’opposition officielle Thomas Mulcair dit que si les forces spéciales protègent les Canadiens, l’ambassade et son personnel, c’est «tout simplement de la protection normale» et une participation non militaire.

Les forces spéciales du Canada ne combattent donc pas aux côtés de leurs confrères français ou maliens.

Notre collaborateur Martin Forgues, qui se trouve actuellement au Mali, nous a ainsi indiqué avoir vu et reconnu les forces spéciales qui font profil bas dans les alentours de l’ambassade du Canada à Bamako.

Le major Doug MacNair avait précisé à 45eNord.ca, le 13 janvier, que des forces spéciales étaient envoyées au Niger dans le cadre d’un exercice annuel: Flintlock 13. Il nous indiquait que moins de deux douzaines de membres des forces spéciales sont impliqués.

Dans un échange de courriels avec le porte-parole, aucune confirmation ou infirmation n’était faite quant à la présence des forces spéciales au Mali. Il était toutefois intriguant qu’elles arrivent avec près de deux mois d’avance. L’exercice Flintlock 13 n’est en effet censé débuté que dans quelques semaines.

Des militaires du Niger auraient toutefois transmis des informations aux formateurs canadiens déjà présents qui, à leur tour, ont passé les informations aux forces françaises.

Le Canada a envoyé un avion de transport CC-177 (C-17) Globemaster au Mali, au moins jusqu’au 15 février. Il sert au transport de troupes et de matériel entre la France et le Mali.