Noble Guerrier 13: ce que peuvent amener les progrès technologiques en matière militaire

0
Des tireurs se préparent pour le départ, tout juste à côté du Conex, lieu où siégeait le Centre des opérations lors de l’exercice NG13.(Photo: Caporal Isabelle Provost, 35e Groupe-brigade du Canada)
Des tireurs se préparent pour le départ, tout juste à côté du Conex, lieu où siégeait le Centre des opérations lors de l’exercice NG13.
(Photo: Caporal Isabelle Provost, 35e Groupe-brigade du Canada)

L’ère actuelle traite maintenant l’information en temps réel ou du moins tente de la faire, la réalité technologique servant de tremplin à de nouvelles avancées. Les réservistes de l’armée canadienne sont à même de tester ces nouveaux outils informatiques afin d’améliorer à la fois la quête d’informations chez l’opposant, mais aussi, de réduire les pertes, autrefois laissées au hasard des dommages collatéraux, faute de précision.

Le Major François Caron, Officier des opérations lors de Noble Guerrier 13, de la 35e Groupe-Brigade du Canada est responsable, avec son équipe, de coordonner l’exercice afin que tout se passe bien. Chaque étape sur le terrain est observée du centre des opérations et structurée afin que les troupes, dans le cadre de l’exercice, puissent se confronter en toute sécurité.

Les avantages

Dans la dernière phase opérationnelle des militaires, les réservistes on déjoué les plans probables qu’aurait pu prévoir l’ennemi en l’encerclant. Entre ce qui est prévu et ce qu’il advient, les plans ont dû changer, les charges explosives montées dans la nuit par les ingénieurs, du nombre de 6, se sont fait attendre, l’une seule d’entre elles ayant accompli sa tâche en forçant l’ennemi à conserver sa position.

Une question de température, disent certains. Une chose est sûre, bien que la technologie soit avancée, rien ne prouve encore sa totale indépendance sur le terrain. Néanmoins, des progrès semblent s’être au fil su temps, et ce, grâce à la technologie.

Pour se faire, l’armée a tout mis en œuvre en commençant d’abord par l’antenne de transmission et de réception. Cette merveille a vu le jour lors de l’ouragan Katrina. Elle peut être utilisée dans des températures allant de -45 à +45 et se déplace aisément tout en ayant le poids raisonnable de 100lbs. De plus, la stabilité du patient est accrue grâce à sa forme sphérique qui fait en sorte que le vent dévie.

La compagnie UAVpro Inc, dont le siège social est d’ailleurs à Fort Pickett, où séjournait les soldats, à quant à elle fourni gratuitement de l’équipement de repérage comme le drone, en mesure de capter même de nuit. Par ailleurs cet équipement n’aura pas fonctionné comme il se devait. Malgré tout, les performances filmées par l’armée on pu voir le jour et donner de l’espoir au Centre des opérations pour qui le temps d’antenne était fourni gratuitement.

Les défis

Reste encore quelques pistes à approfondir pour que le Centre puisque avoir un contact étroit avec ses soldats. Nonobstant cela plusieurs moyens de communication sont établis et assurent la continuité des opérations, dont le logiciel Transverse qui veille aux transferts d’informations en temps réel à partir des Postes de commandement de sous-unités aux PC supérieurs, le SharePoint qui contrôle les documents transférés, tout en structurant leur contenu, ainsi que l’indispensable système Falcon View, un logiciel de cartes topographiques.

Les militaires ne seront plus jamais seuls, mais du moins, protégés par leurs pairs grâce aux outils technologiques, ce qui évoque l’esprit sain dans un corps sain…

À lire aussi:

Noble Guerrier 13 – Le réserviste: deux fois citoyen >>

Noble Guerrier 13: utiliser la fiction pour servir le réel >>

Les réservistes du Québec en route pour Noble Guerrier 13 >>

Diplômée d’une maîtrise sur les politiques culturelles européennes à la Sorbonne Nouvelle et d’un Certificat en journalisme à l’Université de Montréal, Mélanie oeuvre en presse écrite et web depuis 2005. Elle a occupé le poste de directrice de l’information au ChâteauguayExpress.ca et est pigiste pour différents médias à l’étranger.

Les commentaires sont fermés.