Opération Serval au Mali: premier mort français

0
Le lieutenant Damien BOITEUX, du 4ème Régiment d’Hélicoptères des Forces spéciales (RHFS) de Pau est le premier militaire français à avoir perdu la vie lors de l’opération Serval au Mali.

Ce qui devait arriver, arriva. Vendredi après-midi, un officier français a été tué durant un raid d’hélicoptères de combat contre les combattants islamistes dans le secteur de Konna. C’est le premier soldat français a tombé durant l’opération militaire française au Mali, qui a reçue le nom de Serval, un petit félin du désert. 

C’est le ministre français de la Défense, Jean-Yves Le Drian, qui a en effet annoncé ce samedi la mort du soldat.

Dans un communiqué, le président de la République François Hollande a fait part de sa « vive émotion » ajoutant que « son action a contribué à arrêter l’avancée des forces terrestres vers Mopti et restera dans nos mémoires.

Le lieutenant Damien Boiteux vient du 4ème régiment d’hélicoptères des forces spéciales (4ème RHFS) de Pau.

Selon la Défense, il a été tué par un tir d’arme légère d’un combattant islamiste alors qu’il se trouvait dans un hélicoptère Gazelle, armé de canon et de missiles Hot. L’hélicoptère est léger et pas blindé.

Blessé, l’officier a été transféré à l’hopital de Mopti où il est décédé peu après.

Les hélicoptères engagés sont basés à Ouagadougou, capitale du Burkina, dans le cadre du déploiement du dispositif Sabre. Hier, ils ont été engagés à partir d’une base avancée à la frontière du Burkina et du Mali, côté burkinabé.

Les forces françaises n’ont pas été impliquées dans des combats au sol, assure-t-on à l’état-major. Plusieurs compagnies d’infanterie vont être dépechées à Bamako pour contribuer à la stabilité et à la sécurité. 6000 ressortissants français vivent dans le pays. Des membres des forces spéciales seraient également sur place.

Opération Serval, 11 janvier 2013 : armement des Mirage 2000D et briefing des pilotes

À lire aussi:

L’armée malienne contre-attaque avec l’aide des Européens >>

 

Fondateur de 45eNord.ca, Nicolas est passionné par la «chose militaire». Il suit les Forces armées canadiennes lors d'exercices ou d'opérations, au plus près de l'action. #OpNANOOK #OpATTENTION #OpHAMLET #OpREASSURANCE #OpUNIFIER #OpIMPACT

Les commentaires sont fermés.