Présentation à Montréal du développement de l’hélicoptère X-3 d’Eurocopter

0
Le démonstrateur de l'hélicoptère à grande vitesse X-3, d'Eurocopter (Photo: Eurocopter)
Le démonstrateur de l’hélicoptère à grande vitesse X-3, d’Eurocopter (Photo: Eurocopter)

Une présentation sur le développement de l’hélicoptère X3 d’Eurocopter, organisée par le chapitre montréalais de l’AHS, l’American Helicopters Society, à l’École Technologie Supérieure ce mardi 22 janvier, permet d’avoir un aperçu du programme de l’appareil qui conjugue la vitesse d’un avion et les capacités d’un hélicoptère.

L’American Helicopter Society (AHS) international ,qui organisait cette présentation est une société internationale d’échange d’information technique et un forum réunissant des ingénieurs, des scientifiques et d’autres personnes qui travaillent sur la technologie de vol vertical, dont les membres proviennent de l’industrie, du milieu universitaire et des gouvernements.

Le présentateur, Claude Roy, dans son dernier poste de directeur de la formation chez Eurocopter Canada,  a pu avoir un aperçu complet du programme du X3.

M. Roy, dont la carrière dans le secteur de l’aviation a duré plus de 30 ans, avait commencé son implication dans les aspects de formation sur hélicoptères tout en travaillant avec l’École nationale d’aérotechnique  à St-Hubert pour développer des cours en hélicoptère de maintenance agréés sur des types d’hélicoptères différents.

Il est devenu en 1991 un formateur agréé par Transports Canada, puis a travaillé pour les grands constructeurs d’hélicoptères (Eurocopter et Bell Helicopter) dans les domaines de l’assistance produit et le marketing, et il a également travaillé dans l’environnement opérationnel de Canadian Helicopters Ltd à la fois comme un ingénieur et pilote.

L’Eurocopter X-3

L’Eurocopter X3 (prononcer « X-cube») est un gyrodyne expérimental construit par Eurocopter.

Le démonstrateur X3 utilise une cellule d’hélicoptère Eurocopter Dauphin équipée d’un rotor principal à cinq pales alimenté par deux turbines et de deux hélices montées sur des ailes fixes courtes. Cette configuration hybride donne naissance à un appareil de transport avancé qui conjugue la vitesse d’un avion à turbopropulseur et les capacités de vol stationnaire d’un hélicoptère.

En mai 2011, l’hélicoptère hybride X3 avait  déjà dépasse son objectif de vitesse en franchissant le cap des 430 km/h (232 noeuds).

La société Eurocopter

Eurocopter, à l’origine du programme du X-3, est aussi la société qui a conçu et fabrique les hélicoptères Dauphin, Puma, Gazelle et Alouette. Le Groupe Eurocopter est le premier fabricant d’hélicoptères civil au monde. Il a été créé en 1992 à partir de la fusion des divisions hélicoptères du français Aérospatiale et de l’allemand Daimler Chrysler Aerospace AG (DASA). Le groupe Eurocopter,dont le siège est à Marignane, en France, est maintenant une filiale à 100 % de EADS, la European Aeronautic Defence and Space company dont le siège est au Pays-Bas, un groupe industriel européen présent sur le secteur aéronautique et spatial civil et militaire.

Filiale du Groupe Eurocopter, Eurocopter Canada, dont le siège est à Fort Erie, en Ontario, et qui a aussi des installation à Richmond, en Colombie-Britannique et à Montréal, au Québec, est une entreprise majeure ici de conception et de fabrication d’hélicoptères civils et militaires. Elle compte parmi ces clients la garde côtière canadienne, qui opère 10 hélicoptères Eurocopter, et la Gendarmerie royale du Canada, qui opère une flotte de 10 hélicoptères composée uniquement d’appareils Eurocopter.

Nouvelliste et reporter à CKCV Québec et directeur de l’information à CFLS Lévis, dans les années 70, Jacques N. Godbout a aussi travaillé sur le terrain pour divers instituts de sondage. Intervieweur, animateur et recruteur, il a participé à plusieurs projets de recherche qualitative.

Les commentaires sont fermés.