Procès du major Watts: la mère du caporal Baker dit être morte avec son fils

0

C’est ce lundi 14 janvier qu’a repris la cour martiale à laquelle fait face le major Darryl Watts, réserviste du régiment King’s Own de Calgary, pour la mort d’un militaire en Afghanistan.

Début décembre, à son procès en cour martiale, le major Darryl Watts avait été reconnu coupable de négligence dans l’exécution des tâches militaires et d’avoir infligé illégalement des lésions corporelles lors d’un incident qui est survenu en 2010 en Afghanistan et qui a coûté la vie au caporal Joshua Baker.

Dans les représentations avant le prononcé de la sentence, six témoins ont été entendu lundi par le juge militaire qui devra déterminer le sort qui attend le major.

Janet Baker, mère du caporal Joshua Baker, a dit à la cour ne plus vraiment avoir de vie désormais. «Deux personnes sont mortes sur ce terrain ce jour-là – Joshua et moi-même.»

Plus tôt en journée, c’est Heather Middleton, la belle-soeur qui a témoigné.

Elle a dit qu’avoir assister à la cérémonie d’adieu à la base de Trenton a été catastrophique pour la famille.

«Nous avons vu le cercueil sortir de l’avion. J’avais de la difficulté à rester debout et ma fille à côté de moi avait le coeur brisé», a-t-elle dit.

«C’était tout simplement la pire chose. Je m’en souviens comme si c’était hier. C’était tout simplement insupportable et si incroyable.»

Le 12 février 2010, quatre soldats avaient été blessés et le caporal Baker était décédé, dans l’explosion d’une mine anti-personnelle claymore C19, dans un centre d’entraînement dont il était responsable, près de Kandahar.

Selon la loi, la peine maximale pour avoir infligé illégalement des lésions corporelle est l’emprisonnement pour dix ans. Pour avoir été reconnu coupable de négligence dans l’exécution des tâches militaires, le major Watts risque également le renvoi dans le déshonneur des Forces canadiennes.

Un autre militaire, l’adjudant Paul Ravensdale sera également jugé en cour martiale plus tard cette année.

À lire aussi:

Procès du major Darryl Watts: coupable de négligence et de lésions illégales >>

Le major Watts fait face à la cour martiale >>

Décès du caporal Baker: le major Watts plaide non-coupable >>

Le soldat Pylypow refuse de blâmer son supérieur, le major Watts, pour ses blessures >>

Fondateur de 45eNord.ca, Nicolas est passionné par la «chose militaire». Il suit les Forces armées canadiennes lors d’exercices ou d’opérations, au plus près de l’action.
#OpNANOOK #OpATTENTION #OpHAMLET #OpREASSURANCE #OpUNIFIER #OpIMPACT

Les commentaires sont fermés.