Peter MacKay conclut sa participation à la réunion de l’OTAN à Bruxelles

0

Le ministre canadien de la Défense, Peter MacKay, a conclu ce vendredi 22 février sa participation aux réunions de deux jours à Bruxelles des ministres de la Défense de l’OTAN, qui avait débuté la veille, le 21 février.

En conférence de presse ce matin, à Bruxelles, M. MacKay a déclaré que les ministres de la Défense réunis au siège de l’OTAN avaient fait une mise à jour de la situation en Afghanistan et avaient discuté également des capacités globales de défense de l’OTAN, de l’interopérabilité et du concept de « défense intelligente », qui avait été aussi au centre du dernier sommet de l’OTAN en mai 2012.

Au cours de ces réunions, les ministres membres de l’OTAN ont donc discuté de la transformation de l’OTAN visant à s’assurer que l’Alliance continue de relever les défis du XXIe siècle.

«L’OTAN poursuit sa transformation en vue de relever les défis du XXIe siècle. Ces discussions essentielles orientent la façon dont l’Alliance collaborera afin de résoudre les questions en matière de défense et de sécurité qui ont des répercussions sur nous tous, a déclaré le ministre MacKay. La priorité du Canada au sein de l’OTAN consiste à poursuivre le renforcement de la force centrale de l’Alliance en tant que levier militaire et politique souple, déployable et axé sur les opérations. »

Quant aux discussions sur la situation en Afghanistan, le ministre a déclaré lors d’une téléconférence ce matin depuis Bruxelles: « Nous avons fait aujourd’hui lors de la réunion, avec les pays de l’ISAF [l‘International security assistance force, la force internationale d’assistance de l’OTAN en Afghanistan], une mise à jour sur toutes les choses en Afghanistan. Nous avons discuté en détails et reçu un exposé du nouveau commandant de l’ISAF sur de l’état de la situation sur le terrain en Afghanistan. »

Outre les réunions sur les initiatives de capacités de l’organisation, une séance sur les opérations de l’OTAN en Afghanistan, avec la participation de représentants de pays ne faisant pas partie de l’Alliance, ainsi qu’une rencontre de la Commission OTAN-Ukraine ont eu lieu.

Le ministre canadien de la Défense a eu également, lors de ces de jours à Bruxelles, 11 rencontres bilatérales. Il a également notamment rencontré ses homologues de l’Australie,de la Nouvelle-Zélande, des Pays-Bas, de la France, du Royaume-Uni et de la Turquie.

Avec Philip Hammond, secrétaire d’État britannique à la Défense, le ministre MacKay a signé au nom du Canada une déclaration d’intention en matière de défense qui réaffirme l’engagement du Canada et du Royaume-Uni à renforcer la relation militaire des deux pays.

Le 22 septembre 2011, les premiers ministres Stephen Harper et David  Cameron avaient signé la déclaration conjointe Canada – Royaume-Uni « Un partenariat renforcé pour le XXIe siècle ». Ce document demandait aux organisations de défense du Canada et du Royaume-Uni qu’elles continuent de renforcer leur partenariat afin d’affronter les enjeux de la sécurité internationale auxquels les deux pays sont confrontés.

La déclaration signé maintenant à la réunion de l’OTAN à Bruxelles réaffirme donc l’engagement des deux pays à l’égard du renforcement des relations militaires étroites existantes et de l’accroissement de la collaboration entre les deux organisations de défense.

Par ailleurs, lors de sa rencontre avec le ministre français de la Défense, Jean-Yves Le Drian, les deux ministres on pu discuté du financement commun de l’OTAN et des évènements du Nord de l’Afrique, incluant le Mali.

Par contre, à la question de 45eNord.ca sur un futur engagement du Canada au Mali, le ministre a plus tard clairement fait savoir par la voix de sa porte-parole  qu’il n’était toujours pas question d’y envoyer des soldats canadien en mission de combat.

Le ministre MacKay a aussi eu des rencontres avec des pays qui aspirent à devenir membre de l’OTAN mais ne le sont pas encore, comme l’Ukraine, la Georgie et le Monténégro et, pour finir, il a également discuté avec ses homologues de la région Asie-Pacifique de l’augmentation de la présence et et des relations de « travail » du Canada dans cette région du monde.

Et le ministre de conclure: « Au cours des deux derniers jours, nous avons discuté en détails de l’engagement du Canada à l’OTAN, comment nous pouvons améliorer nos accords de défense avec d’autres partenaires clés de l’alliance et discuter ouvertement de certains des défis de sécurité auxquels nous sommes confrontés dans l’avenir. », a dit le ministre, ajoutant « Nous avons eu l’occasion de discuter avec les Français de la mission au Mali et nous avons discuté aussi bien avec un certain nombre de nos partenaires de certaines des autres parties difficiles du monde. », qui a déclaré avoir eu à l’occasion de cette réunion des discussions utiles et fructueuses.

Nouvelliste et reporter à CKCV Québec et directeur de l’information à CFLS Lévis, dans les années 70, Jacques N. Godbout a aussi travaillé sur le terrain pour divers instituts de sondage. Intervieweur, animateur et recruteur, il a participé à plusieurs projets de recherche qualitative.

Les commentaires sont fermés.