550 véhicules blindés légers III à l’horizon 2018

0
Un véhicule blindé léger III (VBL-III) circule sur le champ de bataille durant l'exercice MAPLE RESOLVE 2011 (Photo: Caporal-chef Marc-Andre Gaudreault, Canadian Forces Combat Camera, © 2011, DND-MDN Canada)
Un véhicule blindé léger III (VBL-III) circule sur le champ de bataille durant l’exercice MAPLE RESOLVE 2011 (Photo: Caporal-chef Marc-Andre Gaudreault, Canadian Forces Combat Camera, © 2011, DND-MDN Canada)

Le projet de modernisation des véhicules blindés légers III se poursuit sous la houlette de General Dynamics Land Systems – Canada. Après l’attribution d’un contrat de sous-traitance à Terminal & Cable TC Inc, en janvier, les Forces canadiennes attendent la mise en service de ces VBL III dès 2013.

«Le véhicule à toute épreuve» avance de jour en jour. Depuis octobre 2011 et l’attribution d’un vaste contrat à General Dynamics Land Systems – Canada, l’Armée canadienne a entamé la modernisation de son parc de VBL III.

Ce projet «vise 550 véhicules et comporte une option de modernisation de 80 véhicules supplémentaires», selon les Forces canadiennes. Il entend «moderniser une partie du parc actuel de VBL III de sorte que ces véhicules de combat demeurent fortement protégés et conservent leur mobilité opérationnelle et leur agilité tactique».

Alors que sa durée de vie sera prolongée jusqu’en 2035, le VBL III demeurera le principal véhicule de combat des forces opérationnelles, au pays et à l’étranger. Si l’Armée canadienne prévoit d’atteindre «la capacité opérationnelle initiale en 2013», le parc devrait être «entièrement opérationnel dès 2018».

Le premier VBL III mis à niveau a été livré, le 24 janvier dernier. Reste désormais à «réaliser un programme exhaustif de mise à l’essai et d’évaluation de leur rendement et à mettre en place le soutien logistique nécessaire pour permettre leur mise en service au sein d’unités opérationnelles à la fin de 2013».

De meilleures portées de détection, de reconnaissance et d’identification

Dans le projet de modernisation, certains VBL III bénéficieront de nouvelles capacités de collectes de renseignements grâce à la mise à niveau du système actuel. Avec leur possibilité «de couvrir autant de petites que de vastes étendues», ces nouveaux VBL III pourront fonctionner en tout temps, qu’il soit mobile ou non.

«Lorsque le véhicule est en position arrêt, des capteurs de télédétection peuvent être installés à une certaine distance afin de recueillir de l’information sur l’environnement opérationnel», détaille l’Armée canadienne.

Dans un document publié, le 8 février dernier, la Défense énonce les améliorations apportées aux véhicules blindés légers III. On y trouve ainsi la «modernisation des systèmes de mobilité, notamment le groupe motopropulseur, la suspension, le train roulant et les freins», «la modernisation du système d’arme» et «le renforcement du blindage en vue d’accroître la protection contre la menace plus forte».

En ajoutant 151 millions $ au projet initial, le 9 novembre dernier, le gouvernement canadien a affirmé son soutien à ce projet de modernisation du parc de VBL III, ajoutant 66 véhicules au parc initial.

«Grâce aux investissements que nous avons réalisés pour renouveler les capacités terrestres, maritimes et aériennes des Forces armées canadiennes, nous pouvons compter sur un appareil militaire moderne (…) prêt à faire face aux défis propres au 21e siècle», avait ainsi déclaré le ministre associé de la Défense, Bernard Valcourt, lors de l’annonce du contrat de sous-traitance obtenu par Parker Hannifin Canada, le 15 janvier dernier.

A lire aussi:

Terminal & Cable TC de Carignan obtient un contrat pour la modernisation des blindés légers >>

Parker Hannifin obtient un contrat de sous-traitance pour la modernisation des blindés légers >>

Ottawa investit 151 millions $ de plus dans sa flotte de blindés légers >>

Journaliste pour 45eNord.ca, Gaëtan Barralon étudie les nouvelles pratiques journalistiques à l’Université Lumière Lyon 2 (France). Titulaire d’une licence en Information­-Communication, Gaëtan s’intéresse aux enjeux internationaux à travers l’analyse des différents conflits mondiaux.

Les commentaires sont fermés.