Afghanistan: au moins 16 morts dans une attaque des talibans

0
Une série d'explosions a secoué les alentours de l'aéroport de Jalalabad dans l'est de l'Afghanistan (Photo: xinhuanet)
Une série d’explosions a secoué les alentours de l’aéroport de Jalalabad dans l’est de l’Afghanistan, en décembre dernier (Photo: xinhuanet)

La violence des talibans se poursuit en Afghanistan. Au moins 16 personnes ont péri dans l’attaque d’un point de contrôle, ce mercredi, à Ghazri (centre). Dans le même temps, un attentat-suicide a fait une dizaine de blessés au cœur de la capitale, Kaboul.

De nouvelles attaques sur fond d’avertissement pour les forces afghanes. Alors que ces dernières sont censées prendre le relai des forces de l’OTAN à la fin 2014, elles ont été la cible, ce mercredi, de deux attaques des talibans.

La première s’est déroulée à un point de contrôle dans le district local d’Andar, à Ghazri, dans le centre du pays. Cité par l’AFP, le gouverneur de la province, Musa Khan Akbarzada, a dressé un bilan de dix victimes parmi les policiers et sept parmi les civils. S’il a confirmé l’attaque, un autre haut responsable afghan a fait état, pour sa part, de seize morts.

De son côté, l’inspecteur en chef de la police à Ghazni, Mohammad Hassan, a affirmé à Reuters qu’un policier a drogué dix-sept de ses collègues avant de les tuer avec l’aide des talibans.

«Selon nos premières informations, les victimes ont été empoisonnées, puis tuées par balle, mais nous devons encore attendre les conclusions de notre équipe d’enquête sur place», a déclaré le général Alishah Ahmadzaï, responsable des unités de police de proximité.

Alors que l’attaque a été revendiquée par les talibans dans un message délivré par leur porte-parole, Zabihullah Mujahid, les autorités ont également indiqué que sept des victimes étaient de nouvelles recrues, toujours en formation. Comme un symbole de la volonté des talibans de dissuader ce recrutement au sein des forces afghanes.

Nouvelle attaque à Kaboul

Dans l’Ouest de Kaboul, un kamikaze s’est fait exploser près d’un bus, faisant une dizaine de blessés. Selon le porte-parole de la police municipale, Hashmatullah Stanikzaï, il s’agit de six employés du ministère de la Défense et de quatre civils.

Un témoin s’est également confié sur les antennes de Tolo News, principale chaîne d’informations afghane. «Je me tenais de l’autre côté de la rue quand j’ai vu un homme portant un parapluie (il neigeait, ndlr) s’approcher du bus et se glisser dessous. J’ai d’abord pensé que c’était un chauffeur. Puis il y a eu une explosion», a-t-il raconté.

Autant d’attaques en 2012 qu’en 2011

Par ailleurs, des responsables militaires américains ont assuré, ce mardi, que les attaques des talibans ont été aussi nombreuses en 2011 qu’en 2012. La Force internationale d’assistance et de sécurité (ISAF), composante militaire de l’OTAN en Afghanistan, avait pourtant affirmé une baisse de 7% des attaques en 2012. Une modification du bilan initial qui est notamment due aux erreurs de renseignements des forces afghanes, qui remplacent progressivement celles de l’OTAN dans le pays.

Selon un responsable militaire américain, cité sous couvert de l’anonymat, les données sur ces «attaques lancées par l’ennemi» sont «les meilleures dont nous disposons, mais elles ne sont pas parfaites». Pas de quoi cependant inquiéter le Pentagone. «Nous restons confiants car nous assistons à des progrès», quand par exemple les insurgés sont obligés d’agir hors des zones peuplées, a-t-il ajouté.

À lire aussi:

Quatre attaques simultanées des insurgées en Afghanistan >>

OTAN: vers un maintien des effectifs en Afghanistan >>

Journaliste pour 45eNord.ca, Gaëtan Barralon étudie les nouvelles pratiques journalistiques à l’Université Lumière Lyon 2 (France). Titulaire d’une licence en Information­-Communication, Gaëtan s’intéresse aux enjeux internationaux à travers l’analyse des différents conflits mondiaux.

Les commentaires sont fermés.