Attaque de Benghazi: la distance et le temps ont été des facteurs déterminants

0

Une meilleure intelligence et une coopération plus étroite entre les agences gouvernementales peuvent aider à prévenir les crises futures, comme celle du 11 septembre 2012, lors de l’attaque de la mission diplomatique américaine à Benghazi, en Libye, où quatre Américains ont été tués, dont l’ambassadeur Stevens, a déclaré ce jeudi 7 février le secrétaire à la Défense Leon E. Panetta, qui comparaissait devant le Comité du Sénat des Forces armées.

Leon Panetta, dont c’est probablement la dernière apparition devant le Congrès en tant que secrétaire à la Défense, a dit aux sénateurs qu’une revue exhaustive des évènements de Benghazi par le Département de la Défense a permis de conclure que le Département américain de la Défense avait répondu de manière adéquate à l’attaque.répondu de manière appropriée aux attaques.

«Ce fut, purement et simplement, un problème de distance et de temps », a dit le secrétaire américain.

«La réponse […] était opportune et appropriée, mais il n’y avait tout simplement pas assez de temps compte tenu de la vitesse de l’attaque pour que les forces militaires américaines puissent[intervenir et]faire une différence », a-t-il affirmé, citant les conclusions de l’Accountability Review Board.

Le secrétaire général d’armée et Martin E. Dempsey, chef d’État-major interarmées, a lui aussi témoigné devant le Comité. Depuis les attentats, at-il noté, le DOD a pleinement soutenu les efforts du Congrès et du Département d’État pour examiner les actions et les décisions entourant les évènements de Benghazi.


Panetta et Dempsey sur CNN le 7 février:  il n’y pas eu lors de l’attaque de Benghazi assez de temps pour que puissent intervenir les forces américaines

Lire l’article de l’American Forces Press Service >>

Nouvelliste et reporter à CKCV Québec et directeur de l’information à CFLS Lévis, dans les années 70, Jacques N. Godbout a aussi travaillé sur le terrain pour divers instituts de sondage. Intervieweur, animateur et recruteur, il a participé à plusieurs projets de recherche qualitative.

Les commentaires sont fermés.