Au moins 14 morts dans une série d’attentats au Pakistan

0
Les Forces pakistanaises menant une opération contre les talibans dans la vallée de Swat, dans le Nord-Ouest du pays (Photo: Al Jazzera))
Les Forces pakistanaises menant une opération contre les talibans dans la vallée de Swat, dans le Nord-Ouest du pays (Photo: Al Jazeera)

Au nord-ouest du Pakistan, plusieurs attentats ont provoqué la mort, ce jeudi, d’au moins 14 personnes, faisant également des dizaines de blessés. Considérée comme le fief des talibans, cette région du pays avait été récemment le théâtre d’affrontements entre le Mouvement des talibans du Pakistan (TTP) et des forces pro-gouvernementales.

Selon les autorités locales, trois attentats ont touché le nord-ouest du Pakistan, ce jeudi.

Dans le district tribal semi-autonome d’Orakzaï, sept membres d’une milice pakistanaise favorable au gouvernement ont été tuées lors de l’explosion d’une bombe au passage de leur véhicule. Treize autres personnes ont également été blessées dans l’attaque.

Mehmood Hasan, plus haut fonctionnaire de la région, a ainsi confirmé à l’AFP  que le van des miliciens a été complètement détruit par l’explosion.

Au départ du district de Khyber, lieu d’affrontements récents entre le Mouvement des talibans du Pakistan (TTP) et des forces pro-gouvernementales, ces miliciens effectuaient le trajet en direction de Kohat, l’une des principales bases de l’armée dans le nord-ouest du pays.

Le Mouvement des talibans du Pakistan (TTP) dans la tourmente

Si aucune organisation terroriste n’a, pour l’heure, revendiqué cet attentat, les soupçons se portent actuellement sur le TTP, régulièrement auteur d’attaques à l’encontre des forces gouvernementales, accusées d’être à la solde des puissances occidentales.

M. Hasan a également affirmé qu’un autre attentat avait eu lieu dans la même zone, ce jeudi. Deux personnes ont trouvé la mort dans un attentat à la bombe visant un minibus, alors qu’une dizaine de blessés sont à déplorer.

Un attentat-suicide à un poste de contrôle

Le village de Tall, dans le district de Hangu, a ensuite été le théâtre d’un attentat-suicide au niveau d’un poste de contrôle tenu par la police et des paramilitaires. Le chef de la police du district de Hangu, Mian Mohammad Saeed, a confirmé à l’AFP que le kamikaze avait fait exploser son véhicule au checkpoint, provoquant la mort de cinq personnes. L’attaque a également fait des dizaines de blessés, dont des civils.

Dans l’œil du cyclone, le TTP n’a pas communiqué sur le sujet. Pour autant, ces attentats ressemblent à son mode d’action prôné depuis sa création en 2007, à savoir cibler les autorités pakistanaises et, indirectement, leurs prétendus soutiens occidentaux.

A lire aussi:

Trêve entre l’Inde et le Pakistan sur la question du Cachemire >>

Un Canadien lance sa révolution contre les islamistes au Pakistan >>

Plus d’une centaine de morts dans une série d’attentats au Pakistan >>

Journaliste pour 45eNord.ca, Gaëtan Barralon étudie les nouvelles pratiques journalistiques à l’Université Lumière Lyon 2 (France). Titulaire d’une licence en Information­-Communication, Gaëtan s’intéresse aux enjeux internationaux à travers l’analyse des différents conflits mondiaux.

Les commentaires sont fermés.